Accueil > En une > Mémoire Commune

Mémoire Commune

lundi 15 mars 2021

Mémoire Commune

Les mauvais jours finiront
Commune de Paris, Insurrection en Kabylie, un siècle et demi après.

1871 : pendant 72 jours le peuple de Paris se soulève contre un pouvoir et une assemblée nationale réactionnaire. Mouvement révolutionnaire, la Commune de Paris réussit en si peu de temps à expérimenter la démocratie directe et l’auto-organisation, à décréter la laïcité (34 ans avant la loi de 1905), brûler la guillotine (110 ans avant l’abolition de la peine de mort en France) ; réquisitionner les logements vacants pour les sans logis (ce qu’aucun gouvernement n’a eu le courage politique de faire depuis) ; fédérer des centaines d’ouvrières en coopératives en revendiquant l’égalité des salaires entre hommes et femmes.

1871 : pendant 9 mois, en Algérie, appuyé par les Kabyles mutinés pour refuser d’aller combattre les Prussiens, un soulèvement contre l’ordre colonial mobilise un tiers de la population. Préfigurant la guerre d’indépendance algérienne plus de 80 ans plus tard, cette insurrection anticoloniale de 1871 sera aussi brutalement matée que la Commune de Paris.

La répression militaire réunit ces insurgés de Paris et de Kabylie, dans les fosses communes des victimes et dans les bagnes flottants qui les déportent en Nouvelle-Calédonie.
mars

Les luttes d’aujourd’hui doivent beaucoup à ces moments d’histoire, que nous voulons réunir par un hommage en textes et en musique, le samedi 20 mars 2021, à Nantes, à partir de 14h, sous les nefs. Une conférence sur l’insurrection kabyle sera diffusée en ligne ici le 27 mars en direct, qu’on pourra retrouver en podcast.
Pour garder vivante cette mémoire Commune.

CNT- UCL - Association culturelle berbère

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0