La CNT éduc 38 soutient les sans facs de Nanterre en lutte !

La CNT Éducation 38 apporte son total soutien aux étudiant·es occupants et occupantes des bureaux de la présidence de l’Université de Nanterre depuis le 27 octobre afin de revendiquer l’inscription des sans-fac.

La CNT Éducation 38 s’est opposée par la grève et le blocage en 2018 à la création de Parcoursup et à l’instauration de la sélection à l’université, qui avait déjà été entérinée par la sélection en master quelques années auparavant ; de la même façon, nous nous étions opposé·es, par la grève, au passage en force de la réforme du lycée en 2019, ainsi qu’au passage des E3C.

Nous le savions, et cela s’est confirmé, qu’une telle sélection n’est qu’une sélection sociale, qui permet d’indexer le nombre d’étudiant·es sur les budgets accordés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et qui contraint le monde du supérieur à la même austérité qui étouffe les autres services publics, dégradant de façon dramatique les conditions d’étude et de travail à l’Université.

Au plus dur de la crise sanitaire, les étudiant·es ont été oublié·es, méprisé·es, le gouvernement ayant refusé, comme partout ailleurs, de prendre ses responsabilités en distribuant les fonds nécessaires à un accueil de qualité aux étudiant·es, comme ce fut le cas dans l’enseignement secondaire, préférant distribuer des milliards au patronat.

Nous rappelons que l’Université doit demeurer un service public, qu’étudier est un droit, et que nous soutiendrons toujours celles et ceux qui le revendiqueront. L’Université de Nanterre doit prendre ses responsabilités et inscrire les étudiant·es sans-fac.

Motion-de-soutien-sans-fac-Nanterre-educ-38

https://framaforms.org/soutiens-de-leducation-a-la-mobilisation-des-sans-facs-de-nanterre-1635875395

Partager cet articleTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email