Contre la casse du service publique et les mesures antisociales, en grève le 9 mai !

Les attaques patronales soutenues par le « président des riches » se multiplient :

Casse des services publics (éducation, hospitaliers, ferroviaire etc.), casse de l’assurance chômage, plan)

de licenciements dans le privé, dérèglementation du temps de travail en imposant toujours plus de flexibilité, temps partiel imposé précarisant encore un peu plus les travailleuses et les travailleurs, fusion des instances représentatives du personnel avec le CSE, référendum d’entreprise permettant d’isoler les salarié.es, la coupe est pleine ! Nous sommes conscient.es que les journées d’appel à mobilisation, sans perspective de reconduction, ne permettront pas de faire reculer le gouvernement, mais nous considérons toujours plus que nécessaire de fédérer les différentes revendications (sociales et économiques) du monde du travail, pour la construction d’un réel mouvement unitaire à la base, pour s’opposer et imposer collectivement nos revendications contre les politiques libérales du gouvernement.

Partager cet articleTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email