Communiqué CNT38 concernant la répression « Eaux claires » le samedi 30 mai 2015

répression

L’UD CNT 38 dénonce la répression d’une violence inouïe de la police
sur ordre du maire de Grenoble pour mettre fin à la réquisition
légitime, par des militants, du logement 51 rue des Eaux Claires
le samedi 30 mai 2015.

Cette réquisition visait à héberger des familles dans la rue dont les
enfants sont scolarisés dans le quartier.
Nous condamnons fermement cette violence déchaînée dont ont été
victimes des militant-e-s présent-es. auxquel-les nous apportons
toute notre solidarité.

Violence orchestrée par ceux-là même qui, de par leurs politiques
d’inégalités sociales, jettent et maintiennent des personnes à la rue.

Aucune répression contre des militants et des personnes sans logement
décent n’entamera notre détermination à combattre des politiques
d’exclusion et d’oppression.

Que l’on sache : la ville de Grenoble n’est pas une ville pour toutes
et tous. C’est une ville qui matraque!


CNT UD38