Communiqué CNT38 concernant la répression “Eaux claires” le samedi 30 mai 2015

répression

L’UD CNT 38 dénonce la répression d’une violence inouïe de la police
sur ordre du maire de Grenoble pour mettre fin à la réquisition
légitime, par des militants, du logement 51 rue des Eaux Claires
le samedi 30 mai 2015.

Cette réquisition visait à héberger des familles dans la rue dont les
enfants sont scolarisés dans le quartier.
Nous condamnons fermement cette violence déchaînée dont ont été
victimes des militant-e-s présent-es. auxquel-les nous apportons
toute notre solidarité.

Violence orchestrée par ceux-là même qui, de par leurs politiques
d’inégalités sociales, jettent et maintiennent des personnes à la rue.

Aucune répression contre des militants et des personnes sans logement
décent n’entamera notre détermination à combattre des politiques
d’exclusion et d’oppression.

Que l’on sache : la ville de Grenoble n’est pas une ville pour toutes
et tous. C’est une ville qui matraque!


CNT UD38

Partager cet articleTweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email