Vidéos, courts ou longs métrages

Quelques propositions de vidéos, de courts métrages ou longs métrages à regarder…

Témoignages et analyses :

  • Retour sur l’histoire du 1er mai : Cliquez ici pour voir la vidéo
  • Intervention de Philippe Julien (CGT PSA), Samir (CNT PSA) et Fred (CNT) suite à la projection du film “Comme des lions”. Retour sur la grève de 2013 à l’usine Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-bois. Construites autour de questions qui restent d’actualité (à PSA comme ailleurs), les interventions sont riches d’enseignements sur la façon de mener une grève dure, autogérée et prolongée. A visionner pour préparer les prochains mouvements sociaux !Cliquez ici pour voir la vidéo.
  • Une salariée d’Air France interpelle les dirigeants de l’entreprise avant le Comité Central d’Entreprise qui a été envahi par les salarié-e-s. Cliquez ici pour voir la vidéo
  • Funérailles d’un anarcho-syndicaliste turc.

Ali Kitapçi, 57 ans, militant anarcho-syndicaliste turc, était membre de la BTS-KESK (Union des transports indépendants). Il a été tué dans l’’attentat survenu le samedi 10 octobre 2015 à Ankara sur le parcours d’’une manifestation pour la paix (attentat qui a causé la mort de 128 militant-e-s de la gauche pro-kurde turque et qui a blessé plus de 500 personnes). Son enterrement a eu lieu le 12 octobre dans le cimetière de Karsiyaka avec la participation de sa compagne Emel et de son fils Artun Siyah ainsi que de plusieurs centaines de ses camarades de combat. Cliquez ici pour voir la vidéo

Courts métrages :

  • Dans la boîte (Réal. Juliette Guibaud, Fr)

Les publicités dans les boîtes aux lettres, c’est l’occasion de faire de bonnes affaires. Surtout pour l’employeur, lorsqu’elles sont livrées par un salarié payé une heure sur deux. Pour découvrir comment près de 40.000 distributeurs et distributrices offrent des heures de travail à leur entreprise, menez l’enquête avec Juliette, infiltrée à Adrexo. Dans le centre de distribution, le bureau de la direction et même au ministère du travail, visiblement le droit des salariés, c’est un petit peu trop compliqué.

Longs métrages :

  • Je lutte donc je suis (Réal Y. Yoluntas, 2015).

De Grèce et d’Espagne, un vent du sud sur l’Europe, contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : “JE LUTTE DONC JE SUIS” (prononcer “AGONIZOMAI ARA IPARKO” en grec et “LUCHO LUEGO EXISTO” en espagnol). Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie.

Cliquez ici pour voir le film

 

  • Enfermés vivants (Réal. Felix Gonzalez, 2012, Fr, 90 min.)

Deux anciens prisonniers et un acteur sont invités dans un décor de cellule. Tous les trois vont jouer dans une fiction racontant l’histoire de deux taulards dont le quotidien est chamboulé par la venue de Jean, “l’arrivant”. En plus d’interpréter leurs propres rôles dans la fiction, ils se livreront sur leur expérience d’enfermement.

Cliquez ici pour voir le film.

  • Harlan County (Réal. Barbara Kopple, 1976, USA)

En 1973, les mineurs de Brookside, dans le comté de Harlan (Kentucky), adhèrent au syndicat U.M.W.A.. Leurs patrons refusent de signer une convention collective. Débute alors une grève de treize mois, qui s’achève sur une victoire très fragile des ouvriers-mineurs. Pendant la durée du conflit, Barbara Kopple a filmé les grévistes, l’entrée des femmes dans la lutte, les vieux mineurs atteints de silicose. « Ce documentaire exceptionnel donne une image de l’Amérique fort différente de celle, médiatisée, mythifiée à laquelle nous sommes habitués. » Mais, on y découvre aussi « une authentique culture populaire, dans ses chansons, sa mémoire collective, son invention de formes nouvelles du “vivre ensemble”. »