Il n’y a pas que les militaires qui meurent au travail !

> Billet de (mauvaise) humeur

Mardi 17 Octobre – Syndicat du Bâtiment et des Travaux publics

On n’en finit plus de compter les sondages qui classeraient la métropole bordelaise en tête de gondole des villes les “plus attractives”, “où il fait bon vivre”, … Enfin, ça dépend pour qui !

La quartier Bacalan, rebaptisé pour l’occasion quartier “Bassins à Flots”, a été ravagé en quelques années par des projets immobiliers monstres dans le but d’attirer des milliers d’habitant-e-s.

Les immeubles sont construits à la va-vite à grand renforts d’intérimaires et de “salarié-e-s détaché-e-s” (cf art. Sud-Ouest du 11 octobre 2017), dont les cotisations sociales sont à hauteur de celles du pays d’origine. Les promoteurs immobiliers et les constructeurs ne comptent pas leur bénéfices (en euros) ni les pertes (humaines).

Le lundi 16 octobre 2017 est survenu un nouvel accident sur un chantier situé rue Delbos (Bordeaux Bacalan). La chute d’un ouvrier maçon, intérimaire de nationalité portugaise, s’est révélée fatale (cf Art. Sud Ouest du 16 oct 2017). Il rentrera parmi les siens entre quatre planches.

Pour rappel, des faits similaires, nous avez fait pousser un coup de gueule il y a quelques mois (On est tou-te-s dans le même bateau?) et nous savons malheureusement que nombre d’ouvrier-e-s meurent dans le plus grand anonymat.

 

 

Articles liés

Un Commentaire

Commentaires fermés.