La CNT-Culture-Spectacle-Aquitaine rejoint Occupation Bordeaux 2021

[ Communiqué CNT Culture-Spectacle Aquitaine – Mai 2021]

Nous, adhérent.e.s de la CNT Culture-Spectacle Aquitaine, nous associons au mouvement de lutte #occupationBordeaux2021, dans la continuité de l’action nationale d’occupation initiée par le théâtre de l’Odéon à Paris.

La charte du collectif « Occupation Bordeaux 2021 »

Celui-ci s’inscrit dans la continuité de la lutte initiée par le Théâtre de l’Odéon.

Depuis vingt jours, les théâtres et établissements culturels sont
occupés sur tout le territoire. Près d’une centaine de lieux désormais !

Dans cette lutte, c’est bien d’un choix de société qu’il s’agit.
L’écho des occupations est énorme sans que soient encore bien compris le
terreau de cette lutte et ses ambitions.

Revendications :

  1. Le retrait pur et simple de la réforme de l’assurance chômage.
  2. La prolongation de l’année blanche à tou.te.s les intermittent.e.s du spectacle, au-delà du 31 août 2021 et au minimum pendant 1 an après la reprise totale du secteur culturel.
  3. L’élargissement immédiat de cette année blanche à tou.te.s les intermittent.e.s de l’emploi (extras de l’hôtellerie, de la restauration, de l’événementiel, guides conférencier.ère.s, saisonnier.ère.s, intérimaires…), ainsi que la prolongation d’un an des droits de tou.te.s les chômeur.se.s.
  4. Une baisse du seuil d’heures minimum d’accès à l’indemnisation chômage pour tou·te·s les primo-entrant.e.s ou intermittent.e.s en rupture de droits.
  5. Des mesures immédiates pour garantir l’accès aux indemnités pour congés maladie et maternité, à tou·te·s les travailleuses et travailleurs à l’emploi discontinu, et auteurices.
  6. Pour les auteurices, un véritable statut professionnel, la mise en place de rémunérations minimums et la résolution des spoliations des droits à la retraite.
  7. La reprise totale des activités avec un financement du secteur culturel passant par un plan massif d’aide à l’emploi, applicable dès maintenant pour les répétitions, les résidences et les périodes de création, les enregistrements, les captations en concertation avec les organisations représentatives des salarié·e·s de la culture.
  8. Des moyens pour renflouer les caisses sociales et garantir nos droits sociaux.
  9. Le soutien total, jusqu’à satisfaction, aux revendications des étudiant·e·s notamment en art et des jeunes en lutte, en occupation. Notamment, en mesure d’urgence et en attendant mieux, l’accès au RSA pour tous les jeunes 18-25 ans.
lien vers le site web du collectif.

ul33

Syndicat CNT de la Gironde