Communiqué intersyndical contre la répression du mouvement social

> Communiqué du 31 mai 2016

Les soussignés, réunis ce mardi 31 mai, dénoncent les provocations policières qui ont entaché les manifestations contre le projet de loi travail des jeudi 19 et 26 mai à Bordeaux. L’action de la police, totalement gratuite, a été une tentative pour diviser le mouvement, isoler une partie du cortège en cherchant l’incident, voir l’accident, dans des manifestations légales et déclarées, totalement pacifiques, avec des milliers de salariés, de jeunes, de syndicalistes.

Dans les deux cas, la solidarité des manifestants et des cortèges syndicaux partout ont fait échec à la police. La charge effectuée le 26 mai Cours de l’Intendance a blessé gravement plusieurs manifestants (une syndicaliste a eu 8 points de sutures..) , nous dénonçons une entrave au droit de manifestation et une mise en danger des personnes.

L’action sur la rocade, ce 31 mai, qui accompagnait le rassemblement de l’intersyndicale lors de la venue du Président de la République a donné lieu à des arrestations : 4 interpellés en garde en vue (dont deux militants de Solidaires) , et de nombreux contrôles d’identité.

Nous refusons la criminalisation du mouvement social et demandons la libération immédiate des interpellés, ainsi que l’abandon des poursuites contre les manifestants en lutte contre le projet de Loi Travail.

SOLIDAIRES ,FSU ,CNT ,FO TRANSPORT

Articles liés