Appel à souscription

Contre la répression : Amnistie pour l’ensemble des militant-es



Contre la répression du mouvement social ! Amnistie pour l’ensemble des militant-e-s

Notre camarade Fouad Harjane (militant de la CNT 57) a été définitivement condamné, suite à l’incompréhensible décision de la cour de cassation de ne pas étudier sa requête, pour l’occupation des voies de la gare de Metz en 2006.

Cette action, initiée par la Coordination nationale des étudiants en lutte contre le projet de Contrat Première Embauche, et relayée à Metz par l’Assemblée générale de grève de l’Université, n’avait alors rien d’une action isolée : dans de nombreuses autres villes, les blocages économiques et les grèves se multipliaient. Seul interpellé, après coup, lors d’une mobilisation d’environ un millier de personnes, Fouad Harjane est donc aujourd’hui condamné à verser à la SNCF près de 40 000 euros, au titre de dommages et intérêts.

Sa condamnation ne saurait être interprétée que comme une justice pour l’exemple.

NOUS EN APPELONS À LA CONTRIBUTION FINANCIÈRE ET À LA SOLIDARITÉ DE CLASSE !

En envoyant un chèque de soutien à l’ordre de la CNT (inscrire au dos « solidarité Fouad »), à l’adresse : CNT-Trésorerie confédérale, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris

Pour télécharger le communiqué de la CNT en pdf.

PDF - 210.4 ko



Publié le Novembre 2016 2016.
Fouad, militant de la CNT Moselle, condamné pour le blocage de la gare de Metz

Fouad Harjane, militant de la CNT à Metz, a été condamné au civil en mars 2013 à payer à la SNCF près de 40 000 € pour le blocage de la gare de Metz au mois de mars 2006, lors d’une action décidée par l’assemblée générale des étudiants grévistes de l’université de Metz au plus fort de la lutte d’ampleur nationale contre le Contrat de première Embauche. Victime d’une répression ciblée de la part du Parquet, Fouad a été, après coup, le seul interpelé pour une action initiée par la Coordination nationale étudiante et mise en oeuvre par plus de 800 manifestants pacifiques. La CNT se battra pour l’amnistie civile et pénale de tous les travailleurs poursuivis par les pouvoirs publics pour leurs actions au cours des mouvements sociaux de la dernière décennie. Pas de cas par cas, pas de détricotage parlementaire : une loi d’amnistie sociale, civile et pénale totale pour les travailleurs en lutte ! Alors, l’amnistie sociale, c’est maintenant ?


Entretien réalisé par le Secteur vidéo de la CNT avec Fouad

Publié le Avril 2014 2014.
Tratcs et appels à soutien

Lire le tract confédéral de la CNT "Un syndicaliste condamné pour l’exemple à 40 000 euros


Affiche de la manifestation unitaire du 29 juin 2013 à Metz


Tract unitaire pour la manifestation du 29 juin 2013 à Metz


Affiche de la manifestation unitiare du 15 mai 2013 à Metz


Tract unitaire pour la manifestation du 15 mai 2013 à Metz

Publié le Avril 2014 2014.