Grève reconductible le 9 mai

Fédération des Travailleuses et des Travailleurs Territoriaux


Le gouvernement Macron, comme tous les autres l’ont fait avant lui, décortique de plus en plus les service publics.

TRAVAILLEUR-SE DE LA TERRITORIALE ORGANISE-TOI ! SYNDIQUE-TOI !

Les cadeaux aux grands patrons et ultra-riches s’accentuent (privatisations, retraites, CICE, impôts, chômage, formations, ISF...) alors que les mobilisations pour exiger plus de justice sociale perdurent. Le mouvement social actuel, subissant des violences policières et judiciaires exacerbées, montre que le choix du capitalisme à outrance est rejeté par le monde du travail, les retraités et la jeunesse.

Le gouvernement Macron veut tenir sa promesse de campagne ultralibérale de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique. Le Grand Débat téléguidé par le pouvoir en des questions fermées préfigure la détérioration des conditions de travail des travailleuses et des travailleurs territoriaux, ce qui dégradera nécessairement la qualité des services publics.

C’est quoi la réforme dans la Territoriale ?

Encore plus l’embauche de contrats précaires en CDD (20 % des effectifs actuellement)

Beaucoup de droits acquis par les syndicats localement (RTT, primes, avancements, formations...) ne sont pas obligatoirement transférés sur les CDD voir les nouveaux arrivantEs titulaires au nom de la libre administration des collectivités et des établissement publics. Ce qui accroît encore plus les inégalités de traitement entre les travailleuses et les travailleurs.

Moins de droits syndicaux pour tout le monde

La réforme va fusionner les instances de représentations du personnel (Comité Technique et le CHSCT) comme dans le privé. Ce qui entraîne une baisse de la qualité de la représentation syndicale en rendant plus difficile à une organisation de devenir représentative (obligation de l’être pour déposer un préavis de grève). Moins d’élu.e.s donc des élu.e.s encore plus déconnecté.e.s du quotidien du travail. De plus des élu.e.s qui doivent faire le même travail de deux instances actuellement. La Fédération CNT des Travailleuses et des Travailleurs Territoriaux revendique :



- La titularisation de tous les contrats précaires
- Une augmentation significative des salaires
- Diminution du temps de travail
- Une égalité salariale réelle femme/homme
- Le retrait de la rémunération au mérite établie sur des critères subjectifs
- Le renforcement des droits syndicaux
- L’autogestion des caisses de la sécurité sociale, par les salarié.es
- L’arrêt des exonérations de cotisations sociales patronales
- Le développement de services publics de proximités
- L’amnistie pénale et civile pour l’ensemble des militant-es syndicalistes
- La prise en charge par l’employeur de la globalité d’un abonnement en transport commun


La CNT-FTTT appelle tous les travailleuses et travailleurs territoriaux à s’organiser dans les collectivités et les établissements publics afin de préparer la grève reconductible à partir du 9 mai prochain.


PDF - 374.9 ko




Publié le 19 avril 2019.