Suspension de chantier pour la DRAC

lundi 14 octobre 2013

On s’étonnait, au syndicat, que certains chantiers de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), comme celui de la cathédrale de Nevers, ne possède qu’un rudiment de base vie, et ce dans le mépris le plus complet de la législation, mais aussi des travailleurs qui œuvrent à la conservation de notre patrimoine.

Alertée par nos soins, la DRAC Bourgogne n’a pas encore pris pas la peine de nous répondre.

Nous apprenons aujourd’hui que le chantier de rénovation de l’hôtel des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, qui abrite à Toulouse la DRAC de Midi-Pyrénées, a été suspendu par le préfet de la Haute-Garonne, pour défaut déclaratif (Dossier de Permis de construire).

Le Conseil Régional de l’ordre des architectes avait précédemment fait diligence auprès du préfet afin que ce dernier intervienne ainsi.

On constatera à cette occasion que l’Ordre des architectes demeure plus prompte à agir pour sauvegarder quelques intérêts ou orchestrer des rivalités de caste que pour assurer les conditions de travail des ouvriers de leurs chantiers.



Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces