Le Grand Paris Express s’appuie sur des estimations inexactes

mardi 26 mars 2013

Rendu public en décembre 2012, le rapport Auzannet révèle que le coût du Grand Paris Express (GPE) a été grossièrement sous-estimé. La nouvelle estimation conduit à 29,93 milliards, alors que l’estimation initiale était de 20,5 milliards (+ 46%).

(...)

Mais il y a un autre aspect que le rapport Auzannet n’a pas abordé. Ce sont les perspectives de trafic de ce futur GPE. Or, celles-ci ont été grossièrement surestimées.

(...)

Ces perspectives irréalistes conduisent mécaniquement à gonfler les prévisions de déplacements, et surtout entre les pôles stratégiques. Cette surestimation est aggravée par une "astuce" technique : les flux sont calculés par grand tronçon de ligne et non par interstation : cela revient à additionner des voyageurs qui se succèdent sur la ligne, mais n’y sont pas ensemble. La charge prévue (entre 6 000 et 32 000 sur les différents tronçons) est ainsi de l’ordre du double du trafic réellement prévisible. Sauf peut-être entre La Défense et Villejuif, un métro léger en surface, voire un tramway sur certains tronçons, répondrait à cette demande. Son coût serait trois à cinq fois plus faible que celui du GPE.



Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces