Régularisation de tous les sans-papiers et versement d’une allocation de vie décente !

dimanche 5 avril

Journal du confinement syndical - dimanche 5 avril 2020

Nos camarades sans-papiers sont, de part leur précarité, totalement exposés au virus.

Sans revenu (du fait de l’arrêt d’activité), logés souvent dans des conditions de sur-occupation, parfois déjà malades d’avoir connus des conditions d’émigration trop difficiles, ils sont ici au ban de la survie.

La reprise annoncée (dès lundi) d’un certain nombre de petits chantiers, risque de rendre les « places de grèves » que nous connaissons à l’entrée des distributeurs de matériaux et matériel, encore plus révoltantes. Pour avancer leurs travaux, et surtout faire rentrer de la trésorerie, combien de petits patrons ne vont-ils pas remplacer leurs ouvriers confinés par des travailleurs sans-papiers, sans leur apporter la sécurité sanitaire indispensable ?

Nous nous étonnons que des députés « dits de gauche » s’associent à une demande initiée par des députés En Marche pour demander au gouvernement de régulariser, comme le Portugal vient de le faire, provisoirement les sans-papiers. …pour mieux se protéger. Cette soudaine, temporaire, et sélective « empathie » est à gerber.

Une seule revendication nous semble justifiée : « régularisation de tous les sans-papiers et, tant que dure le Covid-19, versement d’une allocation permettant à ces personnes de vivre décemment ! »

Notre syndicat travaille, à la hauteur de ses moyens, pour mettre à disposition de ces travailleurs du BTP les plus en danger son réseau de solidarité alimentaire.



Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

Navigation

Brèves de la rubrique

<<

2019

>>

<<

Août

>>

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces