22 décembre 1951 : mort de Georges Gillet, militant syndicaliste et propagandiste anarchiste

samedi 22 décembre 2018

Georges Gillet naît à Hardivillers dans l’Oise le 17 août 1876.

C’est en 1910, dans la région d’Arras où il est employé comme représentant de commerce, qu’il fait paraître le journal anarchiste "Le Réveil Artésien" qui devient l’année suivante "Le Grand Soir". Comme l’évoque le portail Presse locale de la BNF à propos du "Réveil Artésien" :

"Un titre apparemment sans provocation ni violence, lancée comme un crachat à la face du monde. Tout juste, un intitulé emblématique d’une espérance, d’un sursaut de la classe ouvrière. Organe révolutionnaire, Le Réveil artésien cache bien son jeu. Ce périodique milite en effet pour l’instauration d’"une société libertaire-communiste" par la lutte de classes. "Suppression des états et de ses corollaires militarisme, patrie, drapeau, suppression du patronat et du salariat, expropriation violente et mise en commun de la propriété individuelle, destruction de la légende Dieu par l’éducation libertaire, voilà ce que comprend notre programme" affirme l’un des multiples gérants du périodique après la condamnation de son prédécesseur. Et de lancer comme une imprécation :

"Peuple producteur, réveille toi, révolte-toi. Sors de ton état léthargique, secoue ta nonchalance et ensemble renversons et écrasons les tyrans, chenapans de finance et de gouvernement et de concert, instituons une société communiste."

En octobre 1910, il met son militantisme syndical au service des cheminots lors de la très dure grève dans les chemins de fer.

Antimilitariste, inscrit au "Carnet B", il subit à plusieurs reprises des condamnations pour des délits de presse : "injures à l’armée" ou "provocation de militaires à la désobéissance". Mais le plus grave lui vaudra d’être jugé par un tribunal militaire en septembre 1914 avec Albert Andrieux (responsable du journal "Germinal") pour d’"apologie du meurtre dans un but de propagande anarchiste" après l’attentat de Sarajevo contre l’Archiduc d’Autriche.

On ne sait rien sur ce militant syndicaliste et propagandiste anarchiste après 1915 et jusqu’à mort, survenue le 22 décembre 1951 à Crévecœur-le-Grand (Oise).



Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces