6 décembre 1965 : décès de Rose PESOTTA, militante anarcho-syndicaliste, anarchiste et féministe américaine

jeudi 6 décembre 2018

Rose Pesotta est née le 20 novembre 1896 à Derazhnia (Ukraine), dans une famille juive de marchand de grain. Très jeune, elle est influencée par les révolutionnaire de "Narodnaïa Volia" (Volonté du Peuple) anti-tsaristes et rejoint les anarchistes. A 17 ans (en 1913), elle émigre à New York pour échapper à un mariage arrangé, et commence à travailler comme couturière, puis adhère au syndicat ILGWU "International Ladies Garment Workers Union" (Union internationale des travailleuses du vêtement).

Amie d’Emma Goldman, elles voyagent ensemble en Europe et notamment en Angleterre. Pour être liée aux anarchistes et avoir milité contre la Première guerre mondiale, Rose Pesotta sera arrêtée en 1919, lors d’un "Palmer raid" [1]. Menacée d’expulsion comme subversive vers l’Union soviétique, elle évite finalement l’expulsion en réussissant à établir sa nationalité (ce qui ne sera pas le cas d’Emma Goldman, ni de son fiancé qu’elle ne reverra plus).

En 1922, après avoir rencontré Sacco et Vanzetti en prison, Pesotta prend la parole dans les meetings pour leur défense et collabore au journal anarchiste "Road to Freedom" - activisme qui lui vaudra d’être à nouveau arrêtée en 1927.

Élue vice-présidente de l’ILGWU en 1934, Pesotta engage une lutte d’une dizaine d’années pour l’organisation des travailleur·ses, se heurtant à l’opposition de la fraction communiste ainsi qu’à la hiérarchie machiste (elle en démissionnera en 1944, pour protester du fait qu’elle soit la seule femme à siéger au conseil exécutif du syndicat alors que 85 % de ses membres sont des femmes).


"Durant la campagne de syndicalisation, Rose Pesotta a innové en entreprenant une série d’émissions de radio visant à faire connaître l’action syndicale. Elle a embauché du personnel francophone ou bilingue, dont la majorité était des femmes, fait traduire les discours syndicaux dans la langue des travailleuses et organisé des fêtes et des bals, notamment pour célébrer la Sainte-Catherine, fête très populaire au Québec… Elle parvient, par sa détermination et ses méthodes originales, à syndiquer une main-d’œuvre restée jusque-là en marge de l’action syndicale." (citation extraite du livre "Ces femmes qui ont bâti Montréal" – éditions du Remue-Ménage)

Durant la grève de 1937, elle est victime d’une agression par des hommes de main, son visage est lacéré avec un rasoir et elle subira une perte permanente d’audition. Pendant la Seconde guerre mondiale, ébranlée par le massacre des Juifs en Europe, elle s’engage plus avant dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme et l’aide aux survivant·es. En 1944, elle publie son autobiographie "Bread Upon the Waters" et retourne, en 1946, travailler dans le rang des couturières.

Quelques jours avant sa mort, Rose Pesotta déclarait : "Je n’ai aucun regret concernant les choix que j’ai effectués dans le passé. Je choisirais sans doute le même chemin si je devais recommencer ma vie, en évitant simplement quelques erreurs que j’ai commises. J’aurai toujours en mémoire ces mots de Thomas Paine : "Le monde est mon pays. Bien faire est ma religion." ".


[1Les Palmer Raids sont le nom donné aux tentatives menées par le département de la Justice des États-Unis d’arrêter et d’expulser les gauchistes radicaux et anarchistes américains, pendant le ministère de Alexander Mitchell Palmer, procureur général des États-Unis. Les raids et les arrestations ont lieu en novembre 1919 et janvier 1920, dans le contexte de la Peur rouge. Bien que plus de 500 citoyens étrangers aient été expulsés, y compris un certain nombre d’importants dirigeants de gauche, le travail de Palmer a été ralenti par les fonctionnaires du département du Travail des États-Unis qui, ayant la responsabilité des expulsions, s’opposaient à ses méthodes.



Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces