La mafia calabraise infiltrée sur le Lyon-Turin

vendredi 14 novembre 2014

Dans un reportage diffusé sur Arte le 9 novembre, dans le cadre de l’émission « Vox Pop », la journaliste italienne Valentina Parlato explique qu’au moins quatre entreprises liées à la criminalité organisée ont déjà travaillé sur le projet ferroviaire Lyon-Turin.

Deux d’entre elles, Martina et Italcoge, ont posé les clôtures qui protègent les lieux. Les deux autres ont assuré la restauration des ouvriers et le goudronnage des routes d’accès au tunnel côté italien.


Sur le Web : Le moniteur

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces