Dans le BTP, ne pas rester l’âne bâté du patronat

lundi 23 mai 2016
par  SUB-TP-BAM RP

Si votre journée débute par monter trois tonnes de granulats à R+6, se passe à manutentionner du placo, et s’achève par remplir au seau une benne à gravois … c’est que le singe vous prend pour un mulet.

S’il a choisit de vous traiter comme un bourricot, c’est qu’il pense pouvoir manier plus souvent le bâton que la carotte.

Ne pas rester l’âne bâté du patronat  [1].

JPEG - 187.3 ko

Aujourd’hui :

  • demeurer dans l’ignorance, condamne à subir toujours plus d’exploitation,
  • rester sourd à sa propre souffrance au travail relègue notre juste colère au magasin des articles périmés du code du travail.

Alors,
Appuyez vous sur l’Assurance Maladie pour réclamer la mécanisation de la manutention de vos chantier !

En effet, la branche accidents du travail et maladies professionnelles de l’Assurance maladie lance une opération de sensibilisation aux troubles musculo-squelettiques (TMS). Celle-ci est dotée d’un budget de 10 millions d’euros pour aider les entreprises de moins de 50 salariés à payer des formations et à s’acheter des matériels .

JPEG - 80.6 ko
Les brouettes électriques existent

L’opération s’ouvre au mois de mai 2016. Les entreprises ont jusqu’au 15 juillet 2017 pour déposer leur dossier ce qui, compte tenu des délais de livraison, permet des versements jusqu’à la fin de l’année 2017, date de clôture de l’opération.

Comme nous l’avons maintes fois signalé ici, les troubles musculo-squelettiques sont, de loin, la première maladie professionnelle de France puisqu’ils représentent 87% des maladies professionnelles reconnues. 45% des cas débouchent sur une incapacité permanente. Ces pathologies sont en forte augmentation, alors même que l’allongement de la durée du travail maintient à des postes pénibles des salariés plus âgés.

Mode Action syndicale

  • Si vous êtes salarié d’une entreprise de moins de 50 salariés dans une de nos branches (Bâtiment, Travaux publics, Bois, Ameublement, Matériaux de construction),
  • Si vous êtes soumis à des risques de TMS
  • Si votre employeur reste sourd à vos alertes …
  • Et surtout si vous ne voulez pas sacrifier votre intégrité physique à la soif de profit de votre employeur !

Alors passez à l’une de nos permanences.

  • Au nom de la défense des intérêts des travailleurs, nous alerterons par un courrier syndical votre employeur sur la situation qui nous a été (anonymement, si c’est votre souhait) rapportée.
  • Nous lui indiquerons le moyen d’apporter, dans le cadre de cette mesure soutenue par l’Assurance Maladie, des améliorations aux questions de manutention.
  • Nous le relancerons s’il y a lieu
  • Nous signalerons cette démarche à l’Assurance Maladie et l’inspection du travail

Prendre conscience que vendre sa force de travail ne veut pas dire hypothéquer son intégrité physique est le passage nécessaire à une autonomie prolétarienne qui nous rend capable de montrer au patronat notre objectif autogestionnaire de développement d’entreprise.


[1Âne qui porte un bât, et au figuré : ignorant, crétin,imbécile heureux


Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces