Moi, Olivier Loiseau, optimisateur mais pas fraudeur fiscal, je quémande au président de la République

mercredi 20 mai 2015
par  SUB-TP-BAM RP


De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.

Pierre Desproges

Sans l’état, les patrons français sont des incapables. Chaque jour, nous avions droit aux complaintes des pleureuses estampillées fédérations patronales, voici désormais qu’on a maintenant les patrons pleureuses individuelles en selfie. Devant ce raz-de-marée lacrymal crocodilien, le SUB garde l’œil sec.

Monsieur Loiseau en appelle au président pour son sauvetage.

JPEG - 49 ko

Je pense pourtant n’avoir pas démérité.
Voyons ça

  • Monsieur Loiseau met en place les 35h en 1996 avant que la loi nous y oblige. Mais il oublie la loi Robien sur l’aménagement du temps de travail votée le 11 juin 1996. Elle permettait aux entreprises de réduire le temps de travail de leurs salariés, soit pour effectuer de nouvelles embauches, soit pour éviter un plan de licenciement. En contrepartie d’une embauche d’au moins 10% de salariés (CDI), elles ont bénéficié (et bénéficient toujours) d’un allègement des cotisations patronales de sécurité sociale.. Voici un cas d’altruisme subventionné voulant se faire passer pour de la générosité.
  • Monsieur Loiseau est un lauréat d’un concours de gestion de déchets en 2000 bien avant les objectifs et les obligations du Grenelle de l’environnement. Mais après la circulaire du 15/02/00 relative à la planification de la gestion des déchets de chantier du bâtiment et des travaux publics (BTP). Cette circulaire faisait obligation dans les marchés publics de prendre en compte le recyclage et de le payer. Là aussi, un altruisme intéressé.
  • Monsieur Loiseau a obtenu le label Eco Artisan. Oui, certes mais pour une entreprise de menuiserie faisant de la maison bois, ce n’est pas un grand exploit. Surtout que ce label ne demande que de faire une évaluation thermique (ce qui semble à la portée d’un constructeur de maison quand même), d’apporter un conseil global (ça quoi veut dire ?), de savoir travailler dans son corps de métier (ce n’est pas ce qu’on attend d’un artisan, le savoir faire ? Ceux qui n’y arriveraient pas seraient des escrocs).

Le congé parental depuis 1980, on a rien à redire dessus. On féliciterait presque monsieur Loiseau si ce n’est que le système coopératif avait déjà mis en place des congés pour les pères dès 1946.

Pour les apprentis, on réagit aigre aux paroles de monsieur Loiseau. Il faut arrêter de les présenter comme un effort de la part de l’entreprise et parler un peu du bénéfice qu’ils lui apportent et qui est bien plus élevé que le temps de leur formation dans l’entreprise. On peut dire la même chose des stagiaires. Un patron ne dira pas que les travailleurs produisent la richesse de l’entreprise mais que ses salariés sont des charges. Pour le syndicat, ce sont bien ces patrons qui sont des charges, lourdes, très lourdes.

Je m’interroge sur le sens des efforts
Cette pensée nous interpelle toujours au syndicat quand elle vient d’un héritier qui n’a eu comme principal effort que de naitre pour avoir. On est bien loin des efforts faits par nos camarades immigrés pour s’en sortir.

Dans les successions d’héritage, il existe ce qu’on appelle le syndrome de la 3ème génération. Très peu d’entreprises dépassent la 3ème génération d’héritiers. Grand papa monte une boite qui marche grâce à une conjoncture avantageuse (Faire de la menuiserie avant 1914, c’est un sacré coup de pouce aux affaires), papa bouffe sur les bénéfices et dilapide la fortune à grand train mais arrive rarement au bout et les petits fistons mangent le restant de la galette au beurre jusqu’à la dernière miette.

Mais c’est sur qu’il vaut mieux porter la faute sur "les charges sociales" et le compte pénibilité. Au moins, ça éclaire derrière le masque. Monsieur Loiseau est bien un patron. Normal, il essaye de se soustraire à ses obligations vis à vis des cotisations patronales et il n’en n’a finalement pas grand chose à faire de la santé de ses ouvriers face au profit qu’il peut en tirer.

Ceux qui font les lois n’ont-ils aucune connaissance des réalités ?

On nous demande sans cesse des garanties, des assurances, des tonnes de qualifications, des certifications… Et tout ça pour se retrouver en appel d’offres face à des sociétés dont l’origine et les pratiques sociales faussent la concurrence, en leur permettant de proposer des prix toujours plus tirés vers le bas.

Au lieu de se plaindre de la concurrence étrangère dans une tirade aux relents xénophobes, monsieur Loiseau devrait s’interroger sur l’origine des lois. Elles ne sortent pas de nulle part mais bien du lobbying de ces associations patronales MEDEF, CGPME etc…. Le gang des Citroën C6 [1] prend ses ordres chez Pierre Gattaz. Que fait monsieur Loiseau pour nettoyer sa basse-cour de patrons ultra libéraux tordus ? Il se plaint des cotisations et de l’étranger et demande une place à l’élysée. Il y a déjà assez de miséroïdes patronaux dans ce poulailler.

Mais oui, finalement, il est un vrai patron d’entreprise familiale.

Comme tant d’autres, je suis aujourd’hui au bord du gouffre.
Personnellement, je n’ai aucune garantie de l’emploi, je n’ai pas droit au chômage… Mais soyez persuadé, Monsieur le Président, que je vais tout faire pour sauver l’entreprise qui nourrit ma famille, celles de mes deux associés et de tous mes compagnons. Mon seul patrimoine, c’est ma maison.Il y a deux ans, je me suis déjà porté caution à titre personnel pour préserver la société. Avec un salaire mensuel de 2 500 euros/net, je ne dispose d’aucun capital pour faire face à la situation. Tout mon personnel connaît ma situation. Chez nous, la transparence a toujours été de rigueur.

Ouuuuuuiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn. Ouuuuuuiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnn.

GIF - 50.5 ko

Parlons chiffres alors et soyons transparents.

Monsieur Loiseau est dirigeant de deux sociétés :

La première est une Holding. La holding pour ceux qui ne comprennent pas bien, c’est une machine à défiscaliser les dividendes des actions (On passe de 46,5% à 1,67%) et les taxes d’héritage (On passe de 32,65% à 4%).

Monsieur Loiseau parle de son salaire, mais oublie ses actions. On est loin de tout comprendre avec les chiffres de l’optimisation fiscale. Parce que pour nous, quand la holding fait 80 000 euros de résultat net pour 3 associés, on en déduit qu’il a ramassé 2000 € par mois de dividendes. Ce qui vous ferait un revenu à 5000 € par mois en réalité.

Allez, que monsieur Loiseau nous confirme ça avec la totalité de ses revenus, en toute transparence.

Quand à la société Menuiserie. Elle a vécu deux gamelles, celle de 2008 au moment de la crise et l’autre en période électorale de 2012. Ça peut s’expliquer avec l’arrêt de tout les projets de construction des élus pendant leur campagne.

De notre avis, le pire danger pour son entreprise est donc la spéculation financière sur le logement et la dépendance à la commande publique de son carnet de commandes. Mais en 2014, le résultat net est revenu à la normale et son entreprise va bien, aussi bien que les autres années. Les jérémiades de monsieur Loiseau n’ont pas lieu d’être et ses difficultés sont conjoncturelles et ne dépasseront pas les élections.

La société de monsieur Loiseau a retrouvé le bénéfice et ses menaces sur l’emploi sont le marqueur de sa vrai nature de patron. Son socialisme patronal s’arrête au moment où son niveau de vie baisse. Dommage, ça ternit sa façade paternaliste au sujet des petits enfants de ses travailleurs qui ont besoin de leur papa. Mais oui, finalement, monsieur Loiseau est un vrai patron d’entreprise familiale. Et pour nous, vous l’aurez compris, ce n’est pas un compliment.


AnnéeRésultat net MenuiserieRésultat net holding
2014106100
201363600-15000
2012-14120080900
201112600081400
201011000081000
200972000-17000
2008-2400081000
2007118000-10000
2006106000
200592000
2004104000

[1.

  • Manuel Valls
  • Emmanuel Macron
  • Michel Sapin
  • François Rebsamen

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

Navigation

Articles de la rubrique

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces