Deux morts de plus dans le bâtiment

jeudi 14 août 2014
par  SUB-TP-BAM RP

JPEG - 72 ko

Ce vendredi, deux ouvriers sont morts dans le décrochage d’une cabine de grue, deux autres ont été blessés. L’accident s’est produit à Achères, sur le chantier de la station d’épuration [1] du syndicat intercommunal pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap), situé à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines.

L’information issue du parisien est reprise par la presse locale accompagnée d’une belle photo de grue plus grosse que le texte, juste de de quoi remplir un coin de site internet vide en été. Aucun mot de compassion pour les familles, pas plus de commentaires sur la mortalité dans notre industrie.

Les chutes de hauteur demeurent une des principales causes d’accidents graves et de décès dans le BTP après les malaises (22% en 2012). Deux jours avant l’accident d’Achères, un ouvrier réunionnais décédait dans une chute d’un deuxième étage sur un chantier dont l’échafaudage n’avait pas de garde-au-corps, demain d’autres ouvriers du BTP vont mourir et ils auront aussi leur bout d’article clinique comme épitaphe venant d’une société du spectacle médiatique qui fait défiler nos morts sans s’y arrêter.

Comme nous le disions sur les dissimulations d’accidents du travail dans le BTP, la vie des ouvriers est donnée en pâture au patronat. Quand le gouvernement Valls recule sur le compte pénibilité ( qui n’est pourtant qu’un cache-misère destiné à masquer nos morts aux yeux de tous), obéissant ainsi à la demande explicite du patronat du BTP, il légalise un droit à tuer patronal.

Avant que ces tragédies n’arrivent, des signes précurseurs sont visibles. Un chantier ne découvre pas l’accident, il y emmène par son organisation du travail, par sa conduite de travaux, ce n’est que rarement une fatalité. L’ouvrier du BTP sait quand il travaille sur un chantier de merde.

C’est le moment d’agir et de se défendre avec le syndicat. N’attendons plus les disparitions brutales dans les familles et protégeons nous avant. N’hésitez pas à passer à la permanence syndicale pour que nous puissions agir sur ces chantiers pourris avant l’accident.


[1Deuxième plus grande station du monde derrière celle de Chicago, et plus grande station d’épuration d’Europe, le marché de la station d’Achères a été attribué au groupement Biosav (composé des entreprises OTV, Degrémont SAS, Eiffage TP, GTM TP, SOBEA).

Une information judiciaire contre X est ouverte depuis mai 2013 sur cette attribution de marché portant notamment sur des soupçons de prise illégale d’intérêt, de corruption et de trafic d’influence. Des soupçons de financement occulte de partis politiques achèvent le tableau selon le canard enchainé.


Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces