Appel à la manifestation du 15 mai dans la fonction publique

mardi 13 mai 2014
par  Section CNT-SUB-EAL

JPEG - 410.3 ko

Point de RDV : 14h Denfert-Rochereau au croisement boulevard arago / avenue du général leclerc face à la pharmacie

La section CNT-SUB-Equipement Aménagement Logement se joindra à la manifestation du 15 mai prochain contre la privatisation du service public au seul profit du capital.

Depuis plusieurs années, on nous oblige à nous serrer la ceinture au nom d’une pseudo « croissance ». Or, nous ne travaillons pas dans la fonction publique pour grossir les fortunes capitalistes, mais bien pour servir la population et défendre notre bien commun.

C’est ce bien commun qui est mis en danger par les décisions des gouvernements successifs. Par la brutalité des réorganisations des services, par la brutalité des réductions d’effectifs et par la brutalité des méthodes de management, ils nous entraînent dans la précarité. Cette précarisation de la fonction publique et le démantèlement progressif des services publics ont pour but de nous soumettre au diktat des intérêts particuliers du patronat et de la finance.

Le constat est sans équivoque : les nombreux dysfonctionnements constatés dans notre ministère sont la conséquence d’une volonté délibérée de la classe dirigeante d’affaiblir le service public pour mieux le vendre au secteur privé. Tant dans leur fonctionnement que dans leur finalité, nos ministères sont guidés par des politiques d’inspiration libérales visant à introduire la concurrence et la compétition économique à tous les niveaux : entre les territoires, entre les services, entre les agents...

Aujourd’hui, si les missions sont assurées tant bien que mal, c’est parce que les agents compensent les désorganisations par leur sens du service public... et de la débrouille, au prix d’un sur-investissement néfaste pour leur santé. Cela n’est plus tenable. Nous n’avons pas à compenser les défaillances organisationnelles des services par la sur-exploitation.

Nous n’avons pas à camoufler les échecs de la RGPP et de la MAP, ni à taire les continuels abandons de missions. Le ministère du développement durable se met au service des lobbys (à l’image de ces sociétés au personnel réduit profitant grassement de l’éco-taxe) et est livré à l’avidité des cabinets de consultants ou de coachs s’engraissant de l’argent public (cf. le scandale du logiciel de l’Office National de Paye). Les missions essentielles sont sous-dimensionnées car les crédits publics sont de plus en plus détournés vers les « partenaires » privés.

En tant qu’agents du service public, nous devons exposer cette réalité aux usagers, qui sont les premiers concernés.

En tant que travailleurs de l’Équipement, de l’Aménagement et du Logement, nous devons rompre avec les stratégies suivistes de relance par la consommation et sortir de la logique du profit.

Au delà des interrogations légitimes sur l’efficacité des grèves d’un jour, nous souhaitons que cette journée du 15 mai marque le début d’une lutte organisée. Donnons-nous les moyens de préparer vraiment les grèves de demain car ce n’est pas par la négociation que nous gagnerons mais bien par le rapport de force.

Par notre organisation de classe, le syndicat, nous pouvons réfléchir collectivement, défendre et développer nos propres valeurs pour en finir avec la soumission aux intérêts de la classe dirigeante !


Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces