Chantier syndical aux vignoles

Texte d’issu d’échanges entre camarades sur la question
mardi 26 mars 2013
par  SUB-TP-BAM RP

Dans le cadre de travaux de rénovations ponctuels de nos locaux syndicaux, le chantier syndical consiste à profiter de ces activités pour nous former et permettre à des camarades d’évoluer professionnellement, et par conséquent socialement, en parallèle de l’objectif matériel d’amélioration de nos locaux. Le principe de base est  : "nous ne faisons pas du syndicalisme pour reproduire ce que nous combattons dans notre cadre professionnel".

Nous constatons au quotidien, par exemple, que les apprentis ne sont pas accompagnés comme ils le devraient par leurs tuteurs qui travaillent en permanence dans l’urgence. Bien au contraire, les apprentis sont souvent livrés à eux-mêmes et doivent réaliser leur travail en coactivité avec d’autres corps de métier, sans coordination réelle. Ils sont employés comme des opérationnels bons à tout faire, voire même présentés comme des professionnels confirmés auprès des clients, y compris dans des boites multinationales.

Quant à l’idée de faire évoluer les manœuvres du bâtiment, qui sont souvent des camarades immigrés surexploités et pourtant volontaires pour apprendre, en les impliquant dans une démarche de formation interne sur le terrain ou dans le cadre de stages ... c’est carrément un sujet inabordable sous prétexte de plannings à flux tendus et de budgets de formation limités et réservés aux obligations légales (habilitations, CACES*...). Sans compter quand le racisme s’en mêle, et le compte pèse lourd !

Tout ceci engendre une stagnation des savoirs, une certaine forme de monopole de la technicité au profit de ceux qui ont eu la chance de pouvoir suivre une formation scolaire technique, qui du coup récoltent les faveurs des employeurs, mais qui ne sont pas pour autant rémunérés proportionnellement à leur implication ! Vous comprenez, c’est déjà énorme que l’on nous donne du travail, alors faut pas abuser ! Du coup faire évoluer nos collègues moins qualifiés en leur transmettant notre savoir faire, c’est prendre le risque de perdre ce monopole illusoire, qui ne profite qu’aux patrons !

Le chantier syndical est-il une activité que d’autres syndicats utilisent, rapporté à leur propre cadre professionnel ou autre ? Si nous sommes les seuls à pratiquer ce type d’organisation, ce qui serait surprenant, il pourrait être utile de diffuser de l’information sur le bien fondé de ces principes et pratiques d’auto-formation ...

Il est clair que même dans le cadre de la démocratie, aucune activité humaine ne peut satisfaire la totalité des participants, c’est en général l’accord de la majorité avec les principes appliqués, découlant d’échanges en assemblées et de consensus, qui permet à une organisation d’exister. Cela s’apprend, et le chantier syndical est un outil d’apprentissage de la démocratie directe et sans-hiérarchie à utiliser sans modération.

JPEG - 848 ko

* Les certificats d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES en abrégé) permettent de conduire des engins de manutention. Ils sont obtenus après validation d’un test théorique et pratique des connaissances du travailleur pour la conduite de l’engin concerné.


Commentaires  forum ferme

Nous suivre sur Facebook Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur RSS Faire un don

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois

Annonces