Depuis mardi un camarade syndicaliste étudiant de Toulouse-Mirail (Sud de la France) est retenu dans le centre de rétention de Roissy, et peut être demain comme après-demain expulsable.

Arrété mercredi dernier lors de son trajet entre la fac et son domicile, Daïm SIDIBE, jeune malien de 28 ans, étudiant à l’université de Toulouse le Mirail est toujours au centre de rétention du Mesnil-Amelot, près de Roissy, où il a été transféré hier.

Daim, étudiant depuis 5 ans, militant à SUD étudiant et ancien élu du CEVU de son université, n’a pas vu ses papiers renouvelés en mars 2006 pour cause de "non sérieux des études" alors qu’il avait des problemes de santé et qu’il travaillait de nuit pour payer ses études.

Malgré le soutien des étudiants et de la communauté universitaire de Toulouse mirail, la préfecture a décidé de l’expulser.Pour l’instant le Consulat du Mali n’a toujours pas délivré l’autorisation d’expulsion en raison notamment de la TRÈS FORTE MOBILISATION ET HARCÈLEMENT de ce dernier par les militants Toulousains.

Le consul semble attendre que la mobilisation et pression toulousaine fléchisse pour accorder l’autorisation d’expulsion. A nous de lui prouver le contraire et ce d’autant plus que plus le temps passe, plus le délai pour l’expulsion risque d’expirer (15 jours max en centre de rétention, après ils devront le relâcher).

BREF ON PEUT LE LIBÉRER PAR NOTRE MOBILISATION ACTIVE.

C’est pourquoi, il EST TRÈS IMPORTANT QUE dès maintenant, NOUS APPELIONS et saturions la boite email de Monsieur WAGUE, le consul du Mali :

téléphone 01 48 07 85 85 fax 01 48 07 07 39

consulg consulat-mali-france.org

Prière de mettre en copie de vos mails de soutien protestation à : africa cnt-f.org et Tafer.Kamel noos.fr et fau cnt-f.org