Lundi 30 avril, plus de 5000 travailleurs de l’entreprise forestière Bosques Arauco (du groupeAngellini) ont décidé de se mettre en grève illimitée.

Ayant réussi à s’unir avec des travailleurs d’autres postes, ils ont pu arrêter la production des 12, 13 et 14 mars. Une nouvelle organisation syndicale est née de cette grève et les travailleurs ont pu négocier collectivement avec les dirigeants de l’entreprise.

A l’origine de la grève, les pénibles conditions de travail et les bas salaires. Le syndicat revendiquait une hausse des salaires de 40% pour tous les travailleurs. Ces derniers gagnent actuellement 40000 pesos par mois (75 dollars). L’unité des travailleurs a forcé les dirigeants à négocier pendant 45 jours. Finalement, ils ont cédé sur 21 des 23 revendications des travailleurs, mais n’ont pas accepté d’augmenter leurs salaires : l’entreprise n’a proposé qu’une ridicule hausse de 4,5%.

L’entreprise Bosque Arauco avait en 2006 une circulation de 2,85 milliards de dollars et faisait cette année-là un bénéfice 619 millions de dollars, soit un bénéfice quotidien d’environ 2 millions de dollars. Cela représente une hausse de leur bénéfice de 41% par rapport à l’année précédente. Le rapport des 3 premiers mois de 2007 montre un bénéfice de 228 million de dollars, soit une hausse de 30% en comparaison des chiffres de la même période l’an passé.

C’est pourquoi les travailleurs ont décidé de continuer la grève jusqu’à ce que leurs revendications salariales soient satisfaites.

Depuis lundi, les travailleurs en grève ont été en mesure des couper les communications vers l’usine de Horcones.

D’après Maria Soledad Tohá (la représentante du gouvernement dans la provinde d’Arauco), le ministère de l’intérieur a décidé d’envoyer les forces de l’ordre pour casser la grève le jeudi 3 mai. La police s’en est pris aux travailleurs et à leurs véhicules. Afin d’empêcher la police d’attaquer ses camarades, Rodrigo Cisterna Fernandez a piloté une grue en direction des voitures de police. Les forces de l’ordre ont répliqué en ouvrant le feu. Rodriguo a reçu trois balles : à la tête, à la poitrine et à la jambe. Il en est mort.

Le ministre de l’intérieur chilien, Belisario Velasco a déclaré qu’il trouvait "dommage qu’un travailleur meure alors qu’il empêchait la police de maintenir l’ordre public."

L’entreprise Empresa Forestal Bosques Arauco est l’une des plus grandes du secteur en Amérique Latine. Elle appartient à Anacleto Angellini, l’une des plus grandes fortunes du Chili (6 milliards de dollars) et du monde (classé 119 sur la liste Forbes).

L’entreprise est dirigée par son neveu Roberto Angellini, qui perçoit un salaire annuel de 200000 dollars.

Cette entreprise est également connue pour son attitude agressive envers la population Mapuche du sud du Chili.

Pour témoigner votre solidarité avec les camarades chiliens, vous pouvez envoyer un courrier électronique à :

ctf surnet.cl

info arauco.cl