[jeudi 10 juin] Soirée de soutien à la grève des travailleurs-euses sans-papiers

vendredi 4 juin 2010

Maison du Peuple Kurde
29, Boulevard Longchamp 13001 Marseille
De 18h à 22h

Organisé par le collectif marseillais de soutien aux grévistes sans-papiers


PDF - 333.4 ko
Flyer_10juin2010
PDF - 598.4 ko
Affiche_soirée_10 juin_Grévistes-sans-papiers

6000 travailleurs sans papiers, engagés dans la lutte pour leur régularisation en Ile-de-France depuis plus de 7 mois, revendiquent des droits identiques à ceux de tous les travailleurs (santé, retraite, chômage, logement, formation, conditions de travail... et papiers).

À leurs justes revendications, l’État répond en envoyant ses flics.
Début avril, des travailleurs-euses sans papiers sont expulsés de leur piquet de grève par la police (1er avril le piquet de grève de la rue du Regard qui comptait environ 300 personnes mais aussi le piquet Randstad évacué le 24 mars). Pourtant, ces milliers de travailleurs-euses sans papiers du nettoyage, de la sécurité, de la restauration, de la construction sont en grève sur leur lieu de travail ou sur leur secteur d’activité pour obtenir leur régularisation administrative et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Ces travailleurs-euses pour la plupart paient des impôts, cotisent (retraites, maladie, chômage...). Ils ne prennent le travail de personne et bien souvent l’exercent dans des conditions particulièrement pénibles, parce que sans droits et avec la peur au ventre d’un contrôle policier.
Le mouvement reçoit le soutien d’un front syndical et associatif élargi : La CGT, la CFDT, L’Union syndicale Solidaires, la FSU, l’UNSA, la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade, le Réseau Education Sans Frontières, Femmes Egalité, Autremonde et Droits Devant se sont adressés par courrier au Premier ministre, le 1er octobre 2009, pour demander une circulaire Ministérielle afin de permettre la régularisation de tous ces salarié(e)s !

Le gouvernement a en effet répondu par une nouvelle circulaire de « régularisation par le travail ». Mais cette circulaire, par ses critères restrictifs et son principe du traitement au cas par cas, est aussi inique et inacceptable que la précédente.

Aujourd’hui, le gouvernement ne veut toujours pas entendre les arguments du front syndical et associatif, il a choisi au contraire la répression pour casser ce mouvement exemplaire.

LA LUTTE CONTINUE.

À MARSEILLE, NOUS SOMMES PLUS QUE JAMAIS
SOLIDAIRES DU MOUVEMENT !

..................................................

Collectif marseillais de soutien aux grévistes sans-papiers

Contact mail : soutien.grevesanspap13@gmail.com.
Tel :
CNT 13 : 06 01 10 50 40 /
Article 13 : 06 76 17 49 94/
Mille Bâbords 61 rue Consolat, 13001 Marseille Tel : 04 91 50 76 04 /Fax : 09 55 53 88 22

..................................................

À l’heure où la répression
s’intensifie sur les piquets de grève
SOLIDARITÉ
avec les travailleurs-euses
sans papiers en lutte
depuis plus de 7 mois !