Le 7 septembre, ne battons pas en retraite !

Tous et toutes en Grève ! Preparons la greve generale reconductible !

dimanche 5 septembre 2010

Manifestation : 10H30 Vieux-Port (RDV CNT sur la Canebière)


PDF - 157 ko
7_septembre

Le report brutal à 62 et 67 ans des âges légaux va fortement pénaliser les salarié.e.s,
notamment celles et ceux ayant commencé à travailler jeunes ainsi que celles et ceux ayant
des carrières incomplètes et chaotiques (en particulier les femmes qui sont aujourd’hui 28% à
travailler jusqu’à 65 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein).
La situation financière
actuelle de notre système de retraite est pour l’essentiel due à la crise.
Or, 85% des efforts
sont demandés aux salarié.e.s. Les entreprises, les hauts revenus, les revenus du capital sont
5 fois moins mis à contribution que les salarié.e.s. D’autre part, les fonctionnaires se voient
imposer une augmentation drastique de leur cotisation conduisant à une baisse de leur pouvoir
d’achat.
Il y a une trentaine d’années, on parlait d’échelle de salaires de 1 à 7. Aujourd’hui,
c’est de 1 à 800 et 1% de la population se partage 90% de la richesse nationale. Cherchez
l’erreur !
La réforme proposée ne répond ni aux questions d’emploi, en particulier des jeunes et
des seniors, ni à la résorption des inégalités hommes-femmes, ni à la reconnaissance de la
pénibilité. Elle renvoie aux futures générations l’incertitude de la pérennité des régimes de
retraites solidaires par répartition

Il n’ y a rien à négocier ! Abrogation immédiate de toutes les contre-réformes depuis 1993 !

• Âge du départ à la retraite à taux plein à 60 ans et 55 ans pour les
salariés ayant effectué des travaux pénibles !
• Retour aux 37,5 annuités ! (Public/Privé)
• Indexation des pensions sur les salaires !
• Garantie d’un taux de remplacement de75% du salaire brut (calcul sur
la base des 6 meilleurs mois) !
• Pas de pension inférieure au SMIC !
• Refus des retraites par capitalisation
• Exclusion du patronat des instances de gestion des organismes de
solidarité et gestion par les salariés eux-mêmes.

Pour lire un argumentaire complet sur le dossier des retraites, cliquezici.