LOPPSI 2, Mobilisons nous jusqu’au bout...

samedi 18 décembre 2010, par web_sam


Suivant une logique affichée depuis de nombreuses années, le gouvernement
est en train de faire passer une loi fourre-tout qui réduira de manière
drastique nos libertés collectives et individuelles et attaquera, une
fois encore, la part de la population la plus vulnérable.

Cette Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la
Sécurité Intérieure (LOPPSI 2 ou LOPPSI 2009) c’est :

• Le couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans, une procédure proche
de la comparution immédiate devant le tribunal pour enfants (qui achèvera
d’aligner la justice des mineurs sur celle des majeurs).

• Expulsions et destructions des logements précaires et/ou alternatifs,
des squats : pénalisation arbitraire, procédure d’exception à l’encontre
des habitants « illicites » de terrains... Rroms, gens du voyage,
habitants de bidonvilles, mais aussi de yourtes, de cabanes, de maisons
sans permis de construire et de toutes formes d’habitats légers, mobiles
et éphémères. Tous sont visés...

• La systématisation du fichage de la population, notamment en croisant
les fichiers (fichier Périclès), l’extension de la vidéo-surveillance sur
la voie publique, dans les immeubles d’habitation, sur les lieux de
manifestations, de rassemblements, aux abords des entreprises. Tout cela
met en danger les libertés publiques et place la société dans son
ensemble sous une surveillance policière constante.

• Le contrôle d’Internet ; l’article 23 permettra d’installer des
« mouchards », logiciels espions (« trojan », cheval de Troie) qui
permettent d’accéder à toutes vos données, au sein même de vos
ordinateurs pour espionner vos moindres faits et gestes.

• L’augmentation des pouvoirs de la police municipale, la création d’une
milice policière baptisée « réserve civile », l’instauration d’un vague
Conseil national des activités privées de sécurité (qui entérine et
annonce la privatisation croissante de la sécurité).

• Le dépistage contraint du VIH.
Et bien d’autres choses, mais ce projet de loi c’est 190 pages et une
flopée d’articles, tout cela dans un but évident de transparence...

Nos vies nous appartiennent ! Seule la lutte paie !

P.-S.

à Marseille Rendez-Vous de SAMEDI 18 décembre :

- Pour les piétons : MIDI à PREFECTURE pour bouffe de rue + surprise !

- Pour les camions : 9H au MERLAN sur le parking devant le carrefour pour un convoie sur marseille. Puis midi à Prefecture. Une idée a été émise de mettre des banderoles qui dépassent sur les plaques ...

titre documents joints