Communiqué du Collectif marseillais de soutien aux grévistes sans-papiers du 25 mars 2010

samedi 27 mars 2010, par web_sam


Nous dénonçons fermement l’évacuation du piquet de grève de Ranstad qui a eu lieu ce mercredi 24 mars, au 30 rue Daumesnil (XIIème arrdt de Paris). Les travailleurs sans-papiers qui occupaient cette agence interim luttent maintenant depuis 18 mois pour obtenir leur régularisation avec 6000 sans-papiers grévistes engagés dans un mouvement d’une ampleur inédite pour la reconnaissance des droits des travailleurs/euses maintenu-es dans la situation de sans-papiers.

- Ici à Marseille nous avons rencontré des personnes du piquet de Ranstad. Ils nous ont expliqué les raisons de leur colère et de leur lutte. De longues années à travailler dans les chantiers du métro, du tramway et du bâtiment, qui débouchent sur une absence totale de perspective quant à vivre dignement en France. Des agences interim et des entreprises hypocrites, très satisfaites de bénéficier de leur travail et qui se font fuyantes ou menaçantes lorsqu’il s’agit de reconnaître leurs droits les plus basiques.

- Les grévistes du piquet n’entendent pas mettre un terme à leurs 18 mois de combat sans obtenir une régularisation. Ils ont décidé en assemblée générale de poursuivre leur mouvement en campant sur le trottoir devant l’agence interim. Leur détermination exemplaire appelle la solidarité de tous ceux qui se battent pour l’égalité des droits dans ce pays.

Respect du droit de grève ! Réintégration du piquet expulsé ! Régularisation des grévistes !


Ils travaillent ici, ils vivent ici, ils luttent ici, ils restent ici ! Régularisés !

Collectif marseillais de soutien aux grévistes sans-papiers

La Cimade PACA, LDH 13, RESF 13, CNT 13, Solidaires 13, NPA 13, Parti de gauche 13, PCF 13, AC Marseille, Article 13, Le CALME, CCFD Marseille, Mission Ouvrière Marseille, La FASE, Alternative libertaire 13, Rouge Vif 13, Amoureux au Ban Public 13, Maison du peuple kurde