Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Un homme, Gilles Rapaport

Un homme, Gilles Rapaport

mercredi 3 mars 2010, par Greg

Un homme

« L’esclave fugitif qui aura été en fuite pour la troisième fois, il sera puni de mort. »
Avec Un homme, Gilles Rapaport nous donne un album d’une violence graphique et littéraire qui laisse glacé une fois le livre refermé ! Une palette brune, brique et ocre pour l’esclave ; des couleurs franches qui frappent comme sorties directement du tube pour les tonalités des Caraïbes ; un trait au pinceau sombre et violent qui cerne les personnages et les décors ; une force qui porte magnifiquement et tragiquement un récit à la fois individuel, le « je » du narrateur, et universel : « Je suis la souffrance, je suis la rage. Je suis une femme, je suis un homme. Je suis. »
Ce récit minimaliste nous fait vivre le quotidien et le calvaire d’un esclave des Antilles françaises du xviie siècle qui s’est enfui trois fois. D’abord puni de la fleur de lys par marquage au fer rouge, puis de l’amputation d’un membre et pour finir par la mort, l’esclave interroge son maître, et nous interroge, sur sa condition humaine – violence, humiliation et souffrance –, en allant à l’essentiel : « Je ne suis pas cet animal dont tu rêves. Bête à porter, bête à souffrir [...] C’est moi qui te lève, te nourris et te couche. De ton premier à ton dernier souffle, je suis là. » Le récit se conclu sur ces mots terribles : « Et tu m’a repris. Mais je n’ai pas peur. Je suis heureux. Je vais enfin être libre. »
Les textes et les illustrations « coups de poing » de Rapaport devraient marquer les jeunes lecteurs (à partir de 9 /10 ans avec accompagnement nécessaire) et peuvent être proposés en collège, par exemple pour des séances interdisciplinaires en art plastique, en français ou en histoire/géo. On trouvera dans une courte annexe des extraits du Code noir promulgué sous le règne de Louis XIV qui servira de sinistre modèle dans d’autres colonies européennes. À avoir absolument au CDI pour lancer débats et réflexions.

Un homme, Gilles Rapaport, Circonflexe, 2007, 32 p., 13 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0