Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Dans les revues... > TRACeS de changement

TRACeS de changement

mercredi 30 juin 2010, par Greg

Voir le site de la revue Traces de changements

- Traces de changements, n° 200, mars-avril 2011, 4 €

La revue de Changements pour l’Egalité (Belgique francophone) pose la question « Pourquoi on apprend ? ». Une manière de raconter ce qui bloque et comment on peut avancer avec ces élèves que beaucoup de choses empêchent de se trouver chez eux quand ils sont à l’école : récits d’expériences et réflexions mêlées, des articles courts et bien écrits, une mise en pages claire. Signalons tout spécialement l’article intitulé « (ne pas) apprendre son métier », sur les résistances des enseignants à tirer bénéfice des sciences humaines. : « nous souffrons tous d’inconscience de classe », dit l’auteur.

- Traces de changements n°198

Ce numéro entièrement consacré à l’enseignement des mathématiques fait une place essentielle au plaisir de »faire »et à la joie que peut procurer cet apprentissage. Un
accent est mis dans toutes les interventions sur la coopération aussi bien celle des élèves , tutorat compris, que celle de futurs instituteurs en formation et celle de nombreux
enseignants. Des récits de promenades ,de créations et de recherches mathématiques décrites par des enseignants français et belges devraient avoir le pouvoir de
convaincre nombre d’enseignants et de formateurs de ce postulat qu’il est posssible pour tous de ressentir la joie de « croiser le regard d’un enfant dans lequel se lit la
beauté et la grandeur d’un cerveau en plein apprentissage »1
On y trouve de nombreuses références d’instituteurs comme Sylvain Connac, et ’aures enseignants freinet, de penseurs de l’enseignement des maths comme Stella Baruk
et Nicolas Rouche.

Écrire, c’est faire de la langue un outil pour apprendre, grandir, se battre ou se reposer, comprendre, avancer seul ou ensemble. Du papier à l’écran, du journal à la toile, l’écriture à l’école pose toujours la même question du rapport à la langue. Dans ce n° de TRACeS, expériences et réflexions au-delà de toutes les idées reçues.

Édito
Blancs cailloux (Étienne Damien)
De l’image de soi à la question de l’autre (Luis Miguel Lloreda)
Écrire et laisser une trace (Marina Puissant)
Volupté (Michel Thiry)
La ramasseuse de galettres (Clotilde Olyff)
L’alphabet phonétique international et l’apprentissage de l’écriture (Michel Briquet)
Écrire un opéra populaire (Samir Bendimered)
Facebook, la toile qui dévoile masquée (Françoise Budo)
Histoires de lettres (Alain Desmarets)
Faire des sciences (Sabine Daro)
Impolitique

L’aide aux élèves en difficulté scolaire… rattrapage ou révolution (Pierre Smets)

A découvrir sur le site

- Traces de changement, n° 195, avril 2010, 3,20 €.

« Écritures lupinent », la formule en une de cette nouvelle livraison accroche et interroge. Tout un numéro consacré aux enjeux de l’écriture à l’école et au-delà, voilà de quoi retenir notre attention. L’édito nous confirme dans cette première impression : « Écrire, c’est faire de la langue un outil pour apprendre, grandir, se battre ou se reposer, comprendre, avancer seul ou ensemble. Du papier à l’écran, du journal à la toile, l’écriture à l’école pose toujours la même question du rapport à la langue. Dans ce n° de TRACeS, expériences et réflexions au-delà de toutes les idées reçues. » Tout est dit ? Non, maintenant il faut se précipiter sur ce numéro !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0