Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Dans les revues... > Sciences humaines

Sciences humaines

vendredi 29 octobre 2010, par Greg

- Voir le site de la revue

Sciences humaines, Une autre histoire des religions. hors série spécial n° 12, 84 p., 8,50 €.

Un point de vue et une analyse historique sur une trentaine d’événements religieux répartis sur l’ensemble de l’histoire humaine. Toutes les grandes religions et toutes les périodes sont traitées, mais souvent à travers une entrée unique.

- Sciences humaines, n° 211, janvier 2010.

Une double réussite que ce numéro spécial « 1989… 2009 : le clash des idées, 20 livres qui ont changé notre vision du monde ».

D’abord, un dossier qui retiendra l’attention de nos lecteurs « Comment éduquer les enfants ? » qui rappelle, en ce vingtième anniversaire de la déclaration des Droits de l’enfant, que celui-ci a le droit d’être éduqué. Mais cela suffit-il ? Pour répondre aux enjeux d’une éducation démocratique, deux textes ­
interrogent, selon des points de vue diamétralement opposés, les notions d’autorité et d’obéissance. De quoi faire réfléchir…

Mais l’essentiel de ce numéro est consacré à une (re)lecture des vingt livres qui ont changé notre vision du monde depuis les deux dernières décennies. De La Fin de l’histoire (Fukuyama) à Effondrement (Jared Diamond), il ne s’agit pas d’une simple séance de rattrapage ou d’une révision accélérée mais bien d’un éclairage rétrospectif des plus intéressants. La lecture du Nouvel Esprit du capitalisme est abordée à travers une présentation des nouvelles pistes de recherches inspirées des travaux de Boltanski et Chiapello, La Misère du monde de Bourdieu est décryptée comme la matrice d’une nouvelle critique de la critique du capitalisme où l’on retrouve des auteurs comme Bernard Lahire ou Thierry Sauvadet.

- Sciences humaines, n° 208 (octobre 2009), 5,80 €.

Le dossier de ce numéro est consacré à l’enfant violent. La revue revient sur l’expertise de chercheurs et professionnels de l’INSERM qui préconisaient de prévenir dès 3 ans (!) les troubles de conduite dans la petite enfance et les réponses du collectif Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans (PZC). Le dossier interroge également la responsabilité des médias, la violence scolaire et la délinquance juvénile au travers du phénomène des bandes. Un article qui anticipe sur notre dossier évaluation du prochain numéro de N’é, questionne sur l’évaluation omniprésente dans les discours des économistes et des managers et érigée en priorité des politiques publiques.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0