Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Dossier : littérature jeunesse et sans-papiers > Les Maisons aux paupières crevées, Christian Roux

Les Maisons aux paupières crevées, Christian Roux

dimanche 30 mai 2010, par Greg

Écrit pour la collection Souris noire (Syros), ce roman signé Christian Roux – dont c’est la première incursion en littérature jeunesse – confirme le talent de cet auteur qui s’était signalé jusque-là dans le polar pour « grands ».
Le récit mené comme une enquête « à la mode jeunesse » est porté par l’héroïne, Mathilde, dont nous suivons la quête pour retrouver son amie Jocelyne, mystérieusement disparue. La dimension sociale (le livre se déroule dans le xviii e arrondissement parisien), militante et politique est centrale (inspirée d’un fait divers de triste mémoire), mais la principale réussite réside dans le style empruntant au langage d’une adolescente de 11 ans, sans clichés ni mièvrerie mais avec toute la naïveté et la tendresse propre à cet âge (la scène où Mathilde se décide à porter plainte au commissariat est des plus jubilantes).
Un texte accessible dès la fin du cycle III et au début du collège, une manière originale et émouvante d’aborder le récit policier.

Les Maisons aux paupières crevées, Christian Roux, Syros (Souris noire), 2008, 145 p., 5,95 €

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0