Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Le roman de Sofia, Henning Mankell

Le roman de Sofia, Henning Mankell

jeudi 4 août 2011, par Greg

Henning Mankell célèbre auteur progressiste scandinave de policiers partage sa vie entre la Suède et le Mozambique. Il nous livre ici l’histoire vraie de Sofia avec un regard sociologique et éducatif sur une vie au Mozambique, bien loin des ses habituels et excellents romans policiers.

Le roman de Sofia est constitué de 3 livres. Mankell les a écrits avec plusieurs années d’intervalles : 1998, 2003 et 2011. Il aurait été plus logique de préciser qu’il ne s’agit pas d’un roman, - malgré le titre -, et d’éditer trois livres distincts car les lire à la suite sans avoir ces informations est perturbant : le marketing a pris ici le pas sur la logique littéraire...

Le premier livre retrace la vie de Sofia, petite fille qui doit fuir son village pour échapper aux tueries de la guerre civile, elle perd son père et puis sa sœur Maria est tuée par une mine anti-personnel, Sofia, elle, y laissera ses deux jambes.
Dans le second livre Sofia a grandi, elle va à l’école mais vit toujours dans la misère. Son autre sœur Rosa meurt du sida.
Dans le troisième livre, Sofia est adulte, elle est mariée et a des enfants. Son mari aspire à une autre vie et cette quête le perdra.

Henning Mankell évoque avec précision la vie quotidienne au Mozambique, l’ambiance et surtout la difficulté d’y survivre. Il y a une réelle volonté pédagogique de décrire, d’ immiscer le lecteur dans la vie des villageois et dans celle de Sofia et de nous montrer que la vie peut être un combat quotidien.

À partir de 15 ans et pour jeunes adultes.

Le roman de Sofia, Henning Mankell, Flamarion (Tribal), 2011, 550 p., 13 €

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0