Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Le Recit du vieil Antonio, Sub Marcos

Le Recit du vieil Antonio, Sub Marcos

mardi 7 février 2012, par Greg

Celui-là il est de toutes les couleurs.

Toute une génération militante a été emportée par la radicale nouveauté de l’insurrection zapatiste. On était autant conquis par la résistance des indiens en passe montagne que par la lecture des communiqués de l’homme à la pipe et au walkman. L’écriture enlevée, poétique et révoltée de son porte-parole sans visage – le sous-commandant Marcos – a contribué à dépoussiérer la rhétorique révolutionnaire, tout comme l’organisation libertaire des communautés du Chiapas à renvoyer le modèle de la guérilla gauchiste aux poubelles de l’histoire. On se souvient du « vieil Antonio », le confident et maître à penser imaginaire de Marcos, dont les récits ponctuaient les communiqués officiels « depuis les montagnes du Sud-est mexicain ».

Pour transmettre la flamme de la révolte politique et poétique aux nouvelles générations, cet ouvrage des éditions Oskar, nous propose Le récit du vieil Antonio, à partager avec nos enfants, pour la magie de son histoire (Sub Marcos) et la splendeur de ses illustrations (Benoit Morel). « C’est nous qui avons fait le chemin. Il n’y en avait pas. »

Le Recit du vieil Antonio ou comment les indiens du Mexique racontent la belle et indispensable diversité du monde, Sub Marcos, Benoit Marel (illustration), Françoise Escarpit (traduction), Oskar (Trimestre), 2011, 48 p., 14,95 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0