Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Dossier : littérature jeunesse et guerre d’Espagne > La retirada

La retirada

dimanche 30 mai 2010, par Greg

À l’occasion du 60 e anniversaire de la Retirada en 2009, Michèle Bayar, qui écrit pour la jeunesse, voulait écrire un petit roman qui parlerait de ce sujet ; mais comme elle ne connaissait pas bien cette histoire, elle a demandé autour d’elle et un jour elle a atterri dans notre local syndical à Perpignan, conseillée par une bibliothécaire qui nous connaît bien.

Michèle a alors commencé à faire parler nos « anciens » de leur Retirada et de leur arrivée en France, de là on en est arrivé à parler de ce qu’ils avaient construit là-bas entre 1936 et 1939, chose qu’elle découvrait totalement.
L’histoire de ce roman est construite autour d’une branche de figuier cassée qui envoie le jeune protagoniste dans un voyage à travers le temps et qui va lui faire revivre des épisodes du passé de sa famille en Espagne et en France en 1939. Ce stratagème peut attirer les adolescents et le livre se lit assez facilement, bien que quelques passages soient un peu plus ardus avec de petites explications historiques et politiques pour faciliter la compréhension du récit.

Le livre est parfois touffu car l’auteure a voulu utiliser toutes les informations qu’elle avait recueillies mais il a beaucoup plu aux personnes qui l’ont lu dans mon entourage ainsi qu’aux ados à qui on l’a proposé. C’est un bon départ pour parler avec les élèves de la révolution espagnole, des collectivités, de la guerre et de l’exil. On peut l’étudier en classe, ou l’avoir dans la bibliothèque du CDI… Voir aussi le blog de l’auteure : http://bayar.michele.over-blog.com/

Un figuier venu d’ailleurs : la Retirada, Michèle Bayar, Oskar (Cadet Histoire & société), 2009, p., 8,95 € (à partir de 14 ans).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0