Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > La Grande guerre expliquée à mon petit-fils, Antoine Prost

La Grande guerre expliquée à mon petit-fils, Antoine Prost

samedi 27 mars 2010, par Greg

Un éclairage objectif même si....
L’histoire racontée est accessible
aux enfants : à ceux « âgés de huit
ans » ? Peut être...
L’auteur ne se montre pas chauvin,
son récit est objectif même si à
mon avis il ne va pas assez loin
puisqu’il ne renvoie pas complètement dos à dos les grandes puis-
sances belligérantes : « La
responsabilité de la guerre qui
éclate est partagée, car tous les
États étaient engagés dans une
course à la puissance. Mais la
responsabilité principale revient à
l’Allemagne et à l’Autriche qui ont
voulu une petite guerre contre la
Serbie, et pris le risque de faire
éclater ainsi une grande guerre » !? Parions qu’un livre similai-
re écrit par un historien allemand
ayant la même approche évoquerait une responsabilité principale
revenant à la France !
À part cette faiblesse, le livre reste
un outil pédagogique intéressant et
instructif parce qu’il ne laisse pas
de zones d’ombre. L’auteur n’oublie pas d’aborder toutes les ques-
tions relatives à la guerre, à cette
grande boucherie mondiale, y
compris celles qui fâchent les « va-t-en-guerre » : « Le mécontente-
ment, les souffrances de la guerre,
le désir de ne plus jamais revoir
cela provoquent partout des grèves en 1917 et en 1918. Les
ouvriers arrêtent de travailler et
manifestent dans les rues. Le pays
le plus gravement secoué par ces
mouvements populaires est la
Russie. Des pays en guerre, la
Russie était le moins développé. Le
gouvernement était incapable.
Dans les usines comme à l’armée,
les chefs étaient autoritaires, brutaux, méprisants. » L’enfant peut,
à la lecture de cet ouvrage comprendre les enjeux de cette guerre
et les horreurs : l’hécatombe, les
blessés et mutilés et toute la souffrance...
L’auteur termine en expliquant
clairement que cette guerre « épisode dramatique, sanglant, terrible » n’a rien réglé... L’histoire a continué avec le deuxième conflit
mondial... Quant aux principaux
acteurs politiques et militaires, ils
sont aussi évoqués dans cet ouvrage avec leurs forces et leurs fai-
blesses... Clemenceau, l’un des
pères de la victoire des alliés (je
dirai d’un des deux camps impérialistes) n’a t-il pas voulu que
l’Allemagne paye une note très
lourde et salée !
Ce sont en définitif tous les peuples
qui paieront cette note, l’auteur de
ce livre n’est peut être pas explicite
à propos de cette question mais son
dernier chapitre intitulé : « À quoi
la guerre a t-elle servi ? » donne
quelques éclairages compréhensifs
par des « grands » enfants.

La Grande guerre expliquée à mon petit-fils, Antoine Prost, édition Seuil,
2005, 86 p, 8 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0