Accueil > La revue > Nouveautés lecture > BD engagées... > L’insoumise : d’après le film de Marie-José Jaubert "On l’appelait Christine", (...)

L’insoumise : d’après le film de Marie-José Jaubert "On l’appelait Christine", Chantal Montellier et Marie-josé Jaubert (BD)

jeudi 16 mai 2013, par Franck

Christine Brisset (1898-1993) n’était pas révolutionnaire, ni prolétaire, c’était simplement une
femme animée du désir de justice jusqu’à l’illégalité, et de l’esprit du programme du Conseil
national de la Résistance, dans laquelle elle combattit.
Indignée par l’état du logement à Angers après la Libération, elle prit l’initiative d’occuper des
bâtiments (plusieurs centaines dont une maison de rendez-vous utilisée occasionnellement par des
hommes politiques) et de lancer un mouvement de Castors. Poursuivie, malgré des appuis comme
celui du préfet, elle perdit 49 procès. Calomniée, elle fut notamment condamnée à tort pour
détournement de fonds – suite à l’intimidation et à la manipulation de la plupart des concernés,
manipulation menée par les puissants de la région. Elle refusa sa réhabilitation, comme acte aussi
insultant que sa condamnation. La révolte, le refus de la pauvreté et de la fatalité, la lutte de cette
femme « rebelle et obstinée jusqu’au sacrifice » écrit Olivier Hervé est mise en image de façon
originale par Chantal Montellier à partir du documentaire réalisé en 2004 : c’est une BD très
graphique où l’auteure utilise pleinement l’outil informatique pour retravailler les photographies et
composer ses planches. Agréable à lire, mobilisatrice, une BD à considérer selon l’angle esthétique,
l’angle social, l’angle politique. Mme Brisset a fait changer des lois. Il reste encore à faire.
Rendons justice à l’action de cette femme exemplaire en faisant connaître son courage, sa ténacité et
en prenant plaisir à connaître ses actions d’éclat : la rencontre avec Jules Moch ! (NC)

L’insoumise : d’après le film de Marie-José Jaubert "On l’appelait Christine", Chantal Montellier
(dessin), Marie-josé Jaubert (texte), Actes Sud (l’An 2), 2013, 136 p., 21 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0