Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Histoire sociale > L’Écriture et la vie, Trois écrivains de l’éveil libertaire

L’Écriture et la vie, Trois écrivains de l’éveil libertaire

jeudi 9 février 2012, par Greg

L’objet est beau, sobre, soigné et précis, « à contretemps », pour reprendre le titre de la revue d’où sont extraits ces textes et qui est aussi le nom de la nouvelle collection des Éditions libertaires.

Sous la bannière rouge et noire de « L’Écriture et la vie », nous (re) découvrons trois écrivains de « l’éveil libertaire » : Stig Dagerman, Georges Navel, Armand Robin. C’est en effet l’engagement – anarchosyndicaliste et/ou individualiste – qui relie ces itinéraires. Au-delà de la participation effective aux combats de leur temps (le syndicalisme révolutionnaire, la révolution espagnole, la Résistance, etc.), l’écriture a également modelé chez ces trois auteurs un anarchisme exigeant, radical et parfois fatal… Pour chacun, pistes biographiques, analyses et « morceaux choisis » explorent des œuvres et des parcours qui résonnent en nous. Stig Dagermann, frère de plume d’Albert Camus et militant de la SAC (centrale anarchosyndicaliste suédoise), a poussé jusqu’à sa tragique limite l’expérience de la révolte et de l’absurde.

Georges Navel, c’est le prolétaire qui écrit et qui s’égare, doute et interroge le travail de la main à plume : « Aucun homme digne de ce nom ne peut accepter sans révolte la condition de prolétaire et aucun prolétaire conscient ne saurait déserter sa condition sans trahir sa classe »*. Non pas une écriture militante, ni même prolétarienne, mais une voix qui se trouve « en écrivant pour les sans-voix. »*

Armand Robin, enfin, défiant la Gestapo en se dénonçant lui-même, écrivant au Comité national des écrivains en charge de l’épuration « Une liste noire où je ne serais pas m’offenserait. ». Lui, le polyglotte (15, 20, 30 langues ?) usa sa vie à écouter les radios du monde pour rédiger son bulletin qui voulait mettre à nue la propagande et « La Fausse parole » (titre d’un de ses ouvrages) du pouvoir. Il ne faut pas rater ces rendez-vous et ces rencontres, elles sont si rares.

L’Écriture et la vie, trois écrivains de l’éveil libertaire, Stig Dagerman, Georges Navel, Armand Robin, Les Éditions libertaires, collection « À contretemps », 2011, 332 p., 15 €.

*« Le Travail de la main à plume », Arlette Grumo.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0