Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Sur l’école... > Histoires vives d’une faculté

Histoires vives d’une faculté

Récits d’acteurs et d’actrices de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation

samedi 3 novembre 2012, par Franck

Nadine Fink, Nora Natchkova (dir.)
Mathilde Freymond, Elphège Gobet (coll.), Antipodes (Lausanne)
2012, 264 pages, 39 chf, 25 €

Cet ouvrage est une histoire plurielle d’un milieu ­professionnel particulier : une faculté de l’Université de Genève. Trente-trois récits édités d’acteurs et d’actrices de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation tissent un portrait, des années 1960 à nos jours, à la fois collectif et ­personnel, intellectuel et institutionnel de leurs parcours.
Quel est le regard que chaque acteur et actrice porte sur son propre parcours ? Quelles traces restent-elles dans les mémoires de figures comme Piaget et Huberman ? du MLF ? de Mai 68 ? Quelles étaient les conditions de production et de transmission des savoirs ? Qu’en est-il des projets avortés, des renoncements, des croisées de chemins ? Quel bilan personnel au terme de cette plongée dans le passé ?
 En empruntant les voix de celles et ceux qui ont exercé leur métier au sein de cette institution, cet ouvrage d’histoire orale rend compte de l’épaisseur humaine de parcours professionnels traversés d’enthousiasmes, de déceptions et de questionnements, de temps heureux et de moments difficiles.
La démarche, levant le voile sur ce qui reste parfois dans l’ombre des sources écrites, nourrit la réflexion sur les évolutions et les équilibres fragiles de la vie personnelle et professionnelle.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0