Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Lectures jeunesse > Dossier : littérature jeunesse, filles et femmes, mauvais genre (...) > Féminisme, ouvrages généraux

Féminisme, ouvrages généraux

vendredi 26 mars 2010, par Greg

Retracer les étapes de ce combat dépasserait le cadre de cette
note. Pour aujourd’hui, des ouvrages importants : La domination
masculine
de Pierre Bourdieu, précieux pour décrire les mécanisme
de l’intégration de la domination par les individus, Masculin/féminin II - dissoudre la hiérarchie de Françoise Héritier, très riche, dis-
cuté aussi, auquel on pourrait ajouter un regard scientifique {} d’Eric Vilain.
Vous pouvez vous nourrir en récoltant dans la bibliographie conséquente sur le thème de la mixité, établie par Fabienne Félix,
(www.aquitaine.iufm.fr/documentation/pdf/biblio_m.pdf). Dans
cette sélection, à côté d’ouvrages de base sur l’histoire des femmes
(nul ne peut ignorer l’existence de la somme de Duby et Perrot) et
de leur scolarisation, une grande part est faite à des références
assez récentes facilement accessibles à tous. Les ouvrages de
Marie Duru-Bellat et Claude Zaidman y sont brièvement présentés.
Il y manque l’essai d’Annie Le Brun (Lâchez tout en 1978, contre
les féminismes moralisateurs et arrivistes) au ton passionné dont
on trouve un écho dans Les féministes et le garçon arabe (Nacira
Guénif-Souilamas et Eric Macé, L’Aube, 2004). Ce livre rappelle les
tendances du féminisme et met en cause un féminisme républicain
qui n’est pas si émancipateur que ça, avec sa célébration de la
« féminité » et sa façon de construire en ennemis les filles voilées
et leurs violeurs ; au lecteur d’en éviter les pièges idéologiques.
Moins polémique Féminin, Masculin de Michèle Ferrand met en évi-
dence, en se référant à de nombreux travaux récents, la manière
dont les inégalités entre hommes et femmes, articulés à l’ensemble
des rapports sociaux, évoluent et (soyons optimistes) s’atténuent.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0