Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Psycho, socio, philo, géo... > Du balai, François-Xavier Devetter et Sandrine Rousseau

Du balai, François-Xavier Devetter et Sandrine Rousseau

dimanche 26 juin 2011, par Greg

Cet « essai sur le ménage à domicile et le retour à la domesticité » traite d’un sujet omniprésent dans la vie quotidienne mais sur lequel les auteurs de sciences humaines ne se bousculent pas. Il concerne les rapports homme-femme sur ce chapitre, et l’intégration par chacun, au plus concret, de l’inégalité sociale : il y a ceux qui pensent, décident, gèrent, agissent – et ceux qui balaient, frottent, repassent.
Dans le couple où les deux travaillent, dès qu’il en a un peu les moyens, l’ « aide ménagère » est un moyen de faire la paix sur cette épineuse question ; à l’échelle de la société, on constate – les auteurs le montrent sans conteste- que parmi les pays riches ce sont les pays les plus inégalitaires (parmi lesquels la France, comme pour l’école !) qui emploient le plus de ces nouveaux domestiques. Le chèque emploi-service et la multiplicité des employeurs a remplacé la domesticité sous-payée d’autrefois, les situations où une aide est socialement juste et indispensable (personnes âgées et/ou dépendantes par exemple) permet de légitimer une structure qui sert surtout aux couches aisées d’abord, aux salariés moyens dans une moindre mesure à avoir du temps libre ( concept creux... à creuser ? ) et à résoudre les conflits de couple évoqués plus haut.

Un livre qui nous ramène à notre milieu : beaucoup d’enseignants emploient du personnel domestique, et ce n’est pas sans relation avec les rapports superficiellement cordiaux, inexistants voire difficiles entre personnel de service et enseignants dans les établissements. A laisser en salle des profs...

François-Xavier Devetter et Sandrine Rousseau, Du balai, Raisons d’agir, 8 €

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0