Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Psycho, socio, philo, géo... > De l’engagement dans une période obscure

De l’engagement dans une période obscure

mercredi 13 juin 2012, par Greg

Une lecture logique à la suite de notre numéro sur l’engagement ! On appréciera l’attaque argumentée contre le militantisme « à l’ancienne », ramenant tout au général bon gré mal gré et rêvant des lendemains qui chantent, donnant à qui veut l’entendre (de moins en moins nombreux) l’explication du monde ; on sera certainement d’accord (sans doute pas tous nos lecteurs !) avec la reconnaissance d’un militantisme de l’ici et maintenant, limité, local, temporaire souvent débarrassé enfin de tout messianisme ou -isme en général. On ne refusera pas cette énième révision de spinozisme adapté à notre temps dont Benassayag se fait le chantre dans chacun de ses ouvrages. Mais, malgré sa brièveté, l’ouvrage traîne en longueur : tout est dit dans le premier chapitre, et ensuite décliné dans le reste de l’ouvrage – quelques remarques supplémentaires, il est vrai, notamment sur les raisons du non-engagement (p. 116-117) et l’importance de la prise en compte de l’irrationnel (p. 131).

De l’engagement dans une période obscure, Miguel Benassayag, Angélique Del Rey, Le passager clandestin, 14 €.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0