Accueil > La revue > Les dossiers de N’Autre école > Audio et vidéo > Chronique radio : La Guerre au pauvre commence à l’école...

Chronique radio : La Guerre au pauvre commence à l’école...

jeudi 23 mai 2013, par Greg

La chronique radio "lectures d’école" de l’émission de la CNT éducation région parisienne sur Radio Libertaire (89,4) du mardi 14 mai 2013 par G. Chambat.

Le texte de la chronique

Bonsoir à toutes et à tous,

Deux récents projets du gouvernement, l’un sur l’introduction de cours de morale laïque du CP à la terminale, l’autre sur la transmission des valeurs et de l’amour de l’entreprise à développer auprès des élèves, viennent confirmer la pertinence de l’ouvrage de Ruwen Ogien auquel je voudrais consacrer aujourd’hui cette chronique.
Intitulé La Guerre aux pauvres commence à l’école : sur le morale laïque, ce petit texte d’une centaine de pages questionne cette « urgence » qu’il y aurait à rétablir l’ordre et la morale dans et par le système scolaire...
Chassée de nos établissements après mai 68, la morale est depuis redevenue à la mode, au point que les 3 derniers ministres de l’Éducation nationale en ont fait le symbole d’une politique éducative aux accents réactionnaires.
Curieusement, alors que les annonces de ses prédécesseurs avaient été traitées avec ironie – chacun percevant bien ce que ces appels au rétablissement de l’ordre moral avaient de surannés et servaient avant tout à masquer la politique de casse du service public d’éducation, les déclarations de Vincent Peillon ont fait l’objet d’un tout autre traitement.

L’hypothèse, formulée par Ruwen Ogien, est que ce projet pourrait parachever le ralliement de la gauche de gouvernement au conservatisme scolaire, tout comme elle s’était convertie au libéralisme dans les années 80 et à l’idéologie sécuritaire au milieu des années 90.

L’intérêt du texte en question est qu’il ne se contente pas de montrer les limites philosophiques d’un tel enseignement. Car, si ces cours de morale, à y regarder de plus près, se révèlent philosophiquement douteux, probablement inapplicables dans la forme qui est envisagée et finalement inefficaces, c’est qu’ils témoignent d’une autre logique et relèvent d’un autre projet.

Rétablir la morale – quand d’autres rêvent du retour de la blouse grise – c’est écarter une analyse sociale des enjeux éducatifs au profit d’une grille de lecture idéologique. L’échec scolaire n’est plus alors perçu comme un échec de l’école mais relève de la responsabilité individuelle, de l’incapacité des « sauvageons » à se conduire moralement. Si le projet de Jules Ferry était de former de bon soldats et de bon patriotes, l’ennemi, aujourd’hui, n’est plus de l’autre côté des frontières mais à l’intérieur... Car chacun aura compris que la « cible » de cet enseignement ne sont pas les lycéens d’Henri IV mais ces apprentis barbares qui mettent en péril la civilisation et qu’il faudra bien dresser à défaut d’éduquer.

Pour Ruwen Ogien, nous assistons à un nouvel épisode de la guerre intellectuelle contre les pauvres. En évacuant tout dimension sociale à la crise du système éducatif, en masquant sa fonction de reproduction des inégalités, en fermant les yeux sur le fonctionnement des établissements scolaires et la négation des principes démocratiques en leur sein, le projet du ministre réduit donc la question à la seule capacité des individus à se conformer aux discours dominants. Si vous êtes riche, c’est que vous le méritez, et si vous être pauvre, c’est de votre faute. Dès lors, ce programme de morale nous éloigne un peu plus de l’éducation pour nous rapprocher de la rééducation...
Cette Guerre aux pauvres commence à l’école est donc une œuvre à découvrir et à faire découvrir autour de vous...

Voilà, vous pouvez retrouver sur le site de la revue N’Autre école, à la rubrique « audio & vidéo » toutes les références des ouvrages présentés ainsi que l’intégralité de cette émission des syndicats CNT éducation.

Quant à nous, on se retrouve le mois prochain pour d’autres lectures...

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0