Accueil > La revue > Nouveautés lecture > Sur l’école... > Chomsky et l’éducation

Chomsky et l’éducation

mardi 18 janvier 2011, par Greg

Voir aussi Les anarcho-syndicalistes et l’État : Se protéger des fauves ou du dompteur ? entretien avec Noam Chomsky N’Autre école n° 2

Linguiste de renom et intellectuel libertaire, Noam Chomsky s’est toujours refusé à établir une quelconque continuité entre les deux facettes de sa réflexion (certains sont persuadés qu’il existe deux « Chomsky » !). La récente publication de trois recueils consacrés à l’éducation (une infime partie de ses interventions sur la question) va permettre au public français d’approcher une troisième dimension de sa pensée et peut-être de découvrir ce qui relie ses recherches universitaires à ses convictions militantes. Trois facteurs commandent cet intérêt pour les questions d’éducation : sa scolarité dans une école alternative Dewey, sa profession d’enseignant-chercheur au MIT et son attrait pour la pensée libertaire et sa tradition pédagogique.

Certes, Chomsky n’est pas un pédagogue et encore moins un didacticien. Il aborde le sujet en tant que chercheur et en pourfendeur obstiné de la pensée dominante et des mécanismes de sa perpétuation.
Pour une éducation humaniste balaie en moins de cent pages les grandes orientations de la réflexion de Chomsky sur l’éducation (complétées par un entretien inédit avec Normand Baillargeon). Les références et le contexte anglo-saxon peuvent dérouter le lecteur, le choix du vocabulaire (« humanisme », « rationalisme », « libéralisme politique ») peut surprendre, mais le cheminement intellectuel, l’attention au social et les conclusions sont des plus stimulants. Mais là où Chomsky reste le plus pertinent, c’est dans son analyse des mécanismes de « fabrication du consentement » et de ses efforts pour les déconstruire. Et si l’école autoritariste, contre laquelle il s’élève, fonctionne comme un système qui impose l’ignorance et joue un rôle de tout premier plan dans cette entreprise de contrôle des esprits, ces interven­tions nous rappellent, à juste titre, que la lutte pour l’émancipation intellectuelle dépasse de très loin la seule question scolaire.

Penser l’éducation au-delà de l’école, dans toutes ses dimensions (linguistiques, philosophiques, sociales, politiques, etc.) tel est le projet qui a guidé le choix des textes rassemblés par les éditions Agone dans l’anthologie Raison et liberté, sur la nature humaine, l’éducation et le rôle des intellectuels. Chomsky y revient sur le concept de « nature humaine », qu’il réoriente dans une dynamique libératrice de résistance aux formatages, à rebours des thèses défendues en France par le mouvement progressiste. À travers ces textes iné­dits, il explore ses thèmes de prédilection : le rôle et la responsabilité des intellectuels, l’espoir que portent les mouvements radicaux (en particulier les mouvements étudiants d’hier et d’aujourd’hui).

Ce recueil s’achève par une synthèse des réflexions de Chomsky sur l’éducation qui regroupe quatre textes sous le titre « Éducation à l’obéissance, éducation à la liberté ».

- Pour une éducation humaniste, N. Chomsky, L’Herne (carnets), 2010, 96 p., 9,90 €.

- Raison & liberté : Sur la nature humaine, l’éducation & le rôle des intellectuels, Agone (Banc d’essais), 2010, 444 p., 25 €.

Portfolio

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0