Secrétariat international de la CNT

solidarité de la FEDE CNT-PTT avec le centre d’appels call center free de Rabat

Publié le dimanche 22 avril 2012

titre documents joints

Depuis le 26 mats 2012, à l’appel de l’Union marocaine du travail (U.M.T.) les opérateurs de CALL CENTRE FREE, mènent une grève contre la surexploitation dont ils sont victimes.
En premier lieu, les grévistes de cette filiale de Free qui comptent 1 700 personnes, luttent contre 175 licenciements abusifs.

Ensuite ils se battent contre la dégradation de leurs conditions de travail, contre le stress permanent qui les frappe. En particulier le lancement de Free Mobile a entraîné une augmentation significative des appels et entre deux communications il est quasiment devenu impossible de prendre la temporisation de 30 secondes... Cette aggravation des cadences se constate alors que la formation sur ce nouveau produit, Free Mobile, a été insuffisante, deux heures selon le délégué du syndicat marocain.

Les liaisons de bus entre Casablanca et le Centre d’appels, situé à 12 kilomètres de la ville, sont en-deçà des besoins des salariés.
Les salariés posent également la question du salaire car s’ils perçoivent 4 000 dirhams de fixe (environ 400 euros) et 4 000 dirhams en salaire variable, d’autres centres d’appels du Maroc sont à 5 000 dirhams.

Enfin les opérateurs travaillent 40 heures, payées 44, mais la direction veut liquider cet acquis et augmenter le temps de travail.

Cette lutte doit être popularisée et soutenue financièrement. Aussi le syndicat CNT-PTT-RP, dont un militant syndical a été licencié en décembre 2011 par Centrappel en France, appelle à envoyer des dons, avec au dos du chèque "solidarité grévistes CALL CENTER CAS".

CNT-PTT-RP
33 rue des Vignoles
75020 Paris

CONTRE LE MONDE DU CAPITAL
SOLIDARITÉ DE CLASSE.

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :