Secrétariat international de la CNT

Tous les regards sont sur le Texas !

Publié le jeudi 14 avril 2016

Partout aux USA, les familles des détenuEs et les militantEs soutiennent les prisonnierEs grévistes…

Un mouvement de masse se développe pour en finir avec les conditions esclavagistes dans les prisons.

9 avril 2016

De Austin à Houston, Phoenix dans le Bronx, Kansas City en Alabama à Milwaukee, Providence, Denver, Tuscan, Minneapolis, Arkansas, et au-delà, les familles, les amis et les proches des prisonniers texan se rassemblent pour une journée nationale d'action et d'éducation aujourd'hui , samedi 9 avril.

Inspiré par les actions puissantes de milliers d'êtres humains derrière les barreaux dans 7 prisons, dont 4 qui reconduisent la grève- la bannière de l'abolition est de plus en plus visible. "Ca couve depuis longtemps, cette grève », a déclaré Dee, adhérant de la Croix noire anarchiste à Austin. "Le Texas a été construit sur l'esclavage. On est de plus en plus nombreux à agir ensemble pour en finir avec ce cycle de violence et de l'exploitation ».

Judy, dont le fils est en prison au Texas, et qui vit à Wichita Falls, Texas, retient son souffle. « C’est dur d’être là, à l’extérieur. Nous sommes inquiets par rapport à ce qui pourrait leur arriver puisqu’ils sont enfermés, surveillés, battus, avec rien à manger à part deux sandwichs au beurre d'arachide par jour ". Mais elle est fière de ces centaines d'hommes et de femmes à l'intérieur : "Nous savons que cela doit cesser. Il le faut. Cette protestation semble être le seul moyen ".

Les revendications des grévistes sont nombreuses. Il faut de meilleures conditions de vie et de travail, des échéanciers crédibles de mise en liberté, une fin du système leur exigeant de payer $100 pour avoir accès aux soins médicaux co-payeur médicaux qui empêchent l'accès aux soins de santé, un comité de règlement des griefs indépendant, et la fin aux nombreux abus des droits de l’Homme. Les prisons du Texas détiennent le record national en matière d’agressions sexuelles des détenuEs. Par ailleurs, il y a eu de nombreux morts par suffocation en raison de l'absence de climatisation.

"Nous assistons à un mouvement de masse à l'intérieur des prisons en ce moment », a déclaré Nick Onwukwe, ancien prisonnier et co-président du Comité d'organisation des travailleurs incarcérés de l'IWW. « Notre tâche est de faire croître à l'extérieur le mouvement de masse contre les conditions esclavagistes de la prison, et cela implique de s'organiser à l'échelle nationale. Ce n'est pas la première grève et ce ne sera pas la dernière."

En fait, une coalition de groupes à l’intérieur des prisons dont l’IWOC, appelle à des protestations coordonnées pour le 9 septembre dans chaque état des USA, et dans chaque prison. « Quarante-cinq ans après la mutinerie du Centre correctionnel d’Attica à New York, les vagues du changement reviennent dans les prisons de l'Amérique. En Septembre nous espérons coordonner et généraliser ces manifestations de protestation , afin de les intégrer dans un seul mouvement, une marée que le système carcéral américain ne pourra ignorer et auquel il ne pourra résister. Nous espérons mettre fin à l'esclavage en prison en le rendant impossible, en refusant d'être esclaves plus longtemps " .

Et nous disons : Amen .

Vous dans le monde libre . Ceci est votre temps pour l'action . Diffusez le mouvement de masse dans les prisons dans le monde libre. Soutenez les prisonniers texans : appeler , agissez, faites un don, engagez vous,mobilisez vous.
https://www.facebook.com/events/833617843432788/
https://www.facebook.com/events/1522128134761851/
https://iwoc.noblogs.org/donate/

https://iwoc.noblogs.org/contact/

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :