Secrétariat international de la CNT

“Total” répression à Casablanca... et dés- “Accor” à Rabat

Publié le mercredi 2 avril 2014

Interdiction du syndicalisme, licenciements immédiats de ceux qui braveraient l’interdit… L’entreprise française Total Call, filiale du groupe Iliad (Free) illustre très bien comment les sociétés hexagonales envisagent les relations sociales au Maroc : à la trique et sans entrave. Le 13 février, 5 membres de l’UMT ont en effet été virés du centre d’appels. La veille, ils avaient déposé le registre de la section syndicale, suivant la législation en vigueur. La société dirigée par Xavier Niel, ce patron qui se targue d’avoir une vision sociale, n’a donc pas hésité à faire fi des lois. Un groupe de soutien a été mis en place. La CNT se joint au mouvement.

À Rabat, c'est le groupe ACCOR et sa filiale marocaine Risma qui mènent une guerre aux syndicalistes affiliés à l'Union Régionale des Syndicats de Rabat Zemmour Zair, empêchant les nouveaux membres du bureau syndical des ouvriers du Sofitel "Jardin des Roses" de pénétrer dans l'hôtel. Déjà entre 2006 et 2008, le directeur de cet établissement avait mené une campagne de répression contre les syndicalistes affiliés à cette union syndicale.

Non à la répression syndicale ! Réintégration des camarades et liberté syndicale !

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :