Secrétariat international de la CNT

Solidarité avec les réfugiés Syriens en Grèce

Publié le dimanche 1er mars 2015

local/cache-vignettes/L300xH169/3_grece_icono-91310.jpg?1427408565
La terrible guerre civile qui se déroule aujourd’hui en Syrie n’est pas, malgré ce que tentent de faire croire les médias une lutte entre les islamistes et le régime de Bachar El Assad, mais une guerre mondialisée de prédation capitaliste. A ce titre en tant qu’organisation anti-capitaliste nous ne pouvons ignorer les responsabilités de nos gouvernements nationaux dans la souffrance du peuple syrien. Une des conséquences de cette situation dramatique est l’afflux de réfugiés en Turquie et aux frontières de l’Europe. En Turquie plus d’un million et demi de personnes s’entassent dans des camps de misère. D’autres tentent par tous les moyens de se rendre en Europe ou des lois iniques les contraignent à une survie dans des conditions indignes, que ce soit en France, avec la honte des agissement de la police à Calais ou dans d’autres pays européens guère plus accueillants.
En Grèce, la proximité géographique le problème a pris une dimension accrue.
De nombreuses manifestations et occupations ont été menée, surtout à Athènes par les réfugiés eux mêmes et des associations les appuyant. Des centaines d’entre eux, hommes, femmes, et enfants ont occupé la place Syntagma pendant 26 jours pour réclamer l’asile ainsi que des papiers et la possibilité de voyager dans l’UE pour retrouver leurs familles.
Le gouvernement grec a cédé en partie mais cette victoire ne concerne que 603 réfugiés. Des milliers attendent toujours.
Nous publions ici l’appel à solidarité financière de nos camarades de l’organisation syndicale libertaire ESE. Plutôt que d’écrire un article d’analyse et d’information il nous a semblé plus pertinent de passer cet urgent appel à l’aide.

« APPEL A LA SOLIDARITE INTERNATIONALE AVEC LES REFUGIES SYRIENS

L'Union Syndicale libertaire (ESE) d’Athènes participe aux actions de solidarité menées en soutien aux réfugiés syriens, victimes de la guerre, qui viennent d’arriver en Grèce dans les derniers mois.

Au-delà de la juste revendication du droit d'asile et devisas, les réfugiés syriens sont dans une situation d’extrême nécessite pour les besoins élémentaires comme le logement, la nourriture, les soins de santé, etc. Provisoirement des centaines ont été installés dans des hôtels sous la responsabilité du gouvernement et de la Ville d'Athènes, mais ils vivent dans des conditions d’extrême précarité. Il suffit de mentionner que la nourriture est fournie par les organisations humanitaires et des collectifs de solidarité. Pour des milliers de réfugiés, y compris de nombreuses familles avec de jeunes enfants, obligés de vivre dans des parcs la situation est plus dramatique . Pour tous, le droit à un logement et à un travail décent est un rêve inaccessible.

La vague de réfugiés syriens arrivant en Grèce est en constante augmentation.
Il faut prendre ne compte le fait que dans la Turquie voisine, il ya un million et demi de Syriens qui ont été chassés de leur pays par la guerre et qui veulent atteindre l’Europe de l'Ouest.

Différentes organisations sociales athéniennes (assemblées de quartier et
centres sociaux) ont pris l'initiative d’héberger dans leurs locaux de nombreux réfugiés syriens. Pour ces organisations, cela représente un coût économique difficile à supporter. L’ ESE, à décidé de les d'aider dans cet effort.

Par conséquent, nous appelons les syndicats, et les mouvements sociaux ainsi que les travailleurs du monde entier à soutenir L’EZE dans ce travail. L’argent du Fonds de solidarité ESE Athènes n’est pas suffisant.
Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer en faisant un virement sur le compte suivant :
Banque du Pirée 5087-070937-715
ΙΒΑΝ : GR86 0172 0870 0937 00508707 715
BIC : PIRBGRAA

Syndicat ESE Athènes »

Le GT Europe du secrétariat international

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :