Secrétariat international de la CNT

Répression en Algérie

Publié le mercredi 4 mai 2011

"Le lundi 2 mai, un millier d'étudiant-e-s algériens ont manifesté une
nouvelle fois leur opposition face au délabrement de l'enseignement
supérieur. Ils continuent ainsi de dénoncer le manque de moyens et
d'avenir que leur impose le système actuel. Une nouvelle fois, ils se sont
heurtés aux forces de police déployées au centre d'Alger pour empêcher
leur marche. On dénombre une quinzaine de blessés parmi les manifestants.
Lors de cette tentative de manifestation, un journaliste s'est vu
confisquer son appareil photo par les policiers qui ont effacé la carte
mémoire. Des représentants du collectif des chômeurs, venus manifester en solidarité avec les étudiant-e-s, ont également été pris à partie par les forces de l'ordre.

La CNT-F dénonce une nouvelle fois la brutalité à laquelle recourt le
pouvoir algérien pour faire taire le peuple. Malgré les discours
d'ouverture, la situation ne change pas.
Nous continuerons à soutenir les étudiant-e-s, les chômeurs, ainsi que
toutes les personnes qui luttent contre la tyrannie, pour la liberté et la
dignité.
Dans ce sens, nous apportons également notre soutien à Hassan Bouras, après ses 19 jours de grève de la faim, et exigeons des autorités locales qu'elles mettent fin aux pressions exercées sur ce journaliste.
Nous demandons également que l'enquête sur la mort d'Ahmed Keroumi soit menée correctement et que la lumière soit faite sur ce meurtre."

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :