Secrétariat international de la CNT

Pétition : sacrons le 12 juin à la Jeunesse Martyrs

Publié le dimanche 24 septembre 2006

Cher(è)s frères et sœurs Guinéen(ne)s,

C'est encore vos enfants, vos frères, vos sœurs qui s'adressent à vous ; le Bureau Exécutif de la Coordination des Etudiants de Kankan en Exil qui ne cesse de lutter pour l'ensemble des jeunes guinéens en général et plus particulièrement pour les élèves et étudiants, relève de demain et futurs décideurs de la Guinée de demain. C'est au nom de la justice, de la liberté, de la démocratie et de la paix que nous nous adressons à vous.

Nous avons fait un constat amer qui ne peut nous laisser indifférents : la Jeunesse guinéenne a été sacrifiée. Le règne infâme de Lansana Conté et de son clan n'a guère permis à cette jeunesse d'espérer un lendemain meilleur. Bien au contraire. Cette jeunesse est objet de nombreux sacrifices ignobles le rendant apatride sur sa propre terre natale. Depuis plus de deux décennies, les élèves et étudiants sont victimes d'exactions de toutes sortes de la part de ceux-là mêmes qui sont censés être leur protecteur.

Toutes les grèves et manifestations des élèves et étudiants ont été sauvagement réprimées causant des morts et des blessés graves. Partout dans le pays, les jeunes élèves et étudiants sont les ennemis jurés de l'armée. A la moindre occasion, ils ne tardent pas à attaquer comme sur un champ de guerre. L'exemple du lundi Noir en est l'illustration parfaite de la souffrance sans fin de cette jeunesse scolaire universitaire.

Trop c'est trop ! nos frères et sœurs élèves et étudiants meurent chaque deux ans sans que justice ne soit faite. Nombreuses sont les familles affectées par ces pertes humaines sans qu'aucune action ne soit menée pour commémorer les victimes. Pour le Bureau Exécutif de la Coordination des Etudiants de Kankan en Exil, ces disparus sont des Martyrs qu'il faut commémorer car ils sont morts pour une cause juste et commune. Nous qui avons échappés à ces tueries souvent planifiées comme celles du 12 juin, devons rendrent hommages à ceux qui n'ont pu échapper et qui ont payé de leur vie.

Cette journée, nous la voulons non seulement commémorative mais aussi une journée de réflexion sur les conditions de vie, d'études et de travail des jeunes de Guinée.
Vos signatures nous permettrons non seulement de confectionner un symbole-mémoire de nos Martyrs mais aussi d'appuyer les actions en justice pour qu'un jour les coupables répondent de leurs actes. Ainsi, le symbole-mémoire rentrera en Guinée après le changement de régime et sera érigé dans un endroit au su et au vu de tous pour que la Jeunesse Guinéenne soit désormais respectée et que de telles scènes macabres ne se reproduisent plus.
Il est maintenant temps de poser des actes concrets. Faites-nous parvenir, en indiquant la date, les noms de vos frères, sœurs, cousins, cousines, enfants, neveux, nièces, élèves et étudiants tués pendant des manifestations ou grèves afin qu'ils ne soient jamais oubliés.
Signez en tant que personne, groupe ou association en envoyant vos noms, prénoms et coordonnées à l'une des adresses électroniques : coordinationetudiants_kankan yahoo.fr ou felisardo2003 yahoo.fr

Vos critiques et suggestions sont aussi sollicitées pour la réussite de cette action.
Pour le Bureau Exécutif de la C.E.K

Félix LAMAH, Porte Parole
Veuillez nous retourner la copie de l'article à chaque fois que vous signez

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :