Secrétariat international de la CNT

Maroc : répression à Rabat contre des militant-es

Publié le lundi 16 juin 2008

Le 13 juin 2008 la Coordination Locale de RABAT pour la Défense des Libertés
Publiques (dont fait partie la section de l'AMDH* rabat) a projeté d'organiser un
sit-in de solidarité avec les citoyens/nes de la ville de SIDI IFNI qui ont été
l'objet d'une féroce répression les 7 et 8 juin 2008.

Dès leur arrivée sur le lieu
du sit-in les manifestants/tes ont trouvé un déploiement important des forces
auxiliaires qui ont tenté d'empêcher les militants/tes d'accéder au lieu du sit-in.

Mais ces derniers ont insisté pour tenir leur sit-in. Un officier a contacté des
organisateurs pour leur signifier que le sit-in était interdit du fait qu'il n'était pas
autorisé. Ce à quoi les militants lui ont rétorqué qu'un sit-in n'avait pas besoin
d'autorisation et qu'un tribunal avait statué sur ce fait. L'officier, embarrassé, a
rétorqué que malgré tout ils avaient des instructions pour empêcher le sit-in de se
tenir ( c'est dire qu'au MAROC les instructions priment
sur l'état de droits !!!!).

Alors que des militants/tes s'apprêtaient à déployer les banderoles et à scander des
slogans, les officiers ont donné l'ordre de charger les manifestants et de leur
arracher les banderoles. Les forces auxiliaires ont commencé alors à frapper, à
bousculer, à piétiner les manifestants et à les disperser violemment ; deux
militants ont été évacués sur l'hôpital AVICENNES. IL s'agit de RABEA BOUZIDI
(membre de la section de l'AMDH RABAT) qui s'est cramponnée à une banderole et qui a
été violemment tabassée et d'ADIB ADESSLAM président de la section AMDH de RABAT ;
ce dernier souffre non seulement de traumatismes multiples mais il a reçu un coup
entre les jambes qui aurait pu lui être fatal.

Malgré cette terreur les militants
ont tenu à continuer le sit-in, à scander des slogans de solidarité avec les
habitants/tes de SIDI IFNI ; plusieurs ont été malmenés comme AMINE ABDELHAMID,
ABDELILAH BENABDESSLAM (tous deux vices
présidente de l'AMDH) ainsi que ABDERRAZAK IDRISSI et NAOUFAL ABDELMOUMNI deux
membres de la section AMDH de RABAT.

L'intervention violente des forces auxiliaires a eu pour effet de scinder la
manifestation en deux parties : une est restée sur les lieux du sit in, l'autre est
descendue l'avenue ALLAL BENABDELLAH poursuivie par les forces de répression.

Les
militants/tes n'ont cessé de scander des slogans de solidarité malgré les coups qui
pleuvaient de partout. La férocité de la répression n'a eu d'égal que le courage et
la ténacité des militants/tes qui ont tenu à manifester leur solidarité aux
habitants de SIDI IFNI et à exprimer leur attachement à un MAROC de droits où le
droit est constamment bafoué par l'ETAT lui-même.

Malgré les blessures, malgré la répression sauvage, les militants/tes ont achevé
leur sit-in de solidarité ; ils/elles ont montré qu'un droit ne s'octroie pas, il
s'arrache.

*AMDH : Association Marocaine des Droits Humains

Voir les photos dans le lien ci-joint :
http://www.dailymotion.com/video/x5rzv2_sidi-ifni_news

_____________________________________________________________________________
Envoyez avec Yahoo ! Mail. Une boite mail plus intelligente http://mail.yahoo.fr
Télécharger en tant que fichier

avril 2021 :

Rien pour ce mois

mars 2021 | mai 2021

S'abonner à notre lettre d'information :